FAQ

Foire Aux Questions sur les arbres et Arbres Canada


Voir nos autres ressources ici :
Ressources Arbres Canada →

— Questions Générales —

Je crois que quelque chose ne va pas avec mon arbre. Pouvez-vous m’aider?

Il est difficile de diagnostiquer le problème d’un arbre à distance mais notre personnel et nos forestiers professionnels peuvent essayer de vous aider. Pour ce faire, nous avons besoin de ce qui suit :

  • Photo de votre arbre et des zones affectées (écorce, feuilles, etc.)
  • Description de son emplacement (près d’un chemin, près d’une maison, etc.); nous devons connaître tout facteur physique ou environnemental qui pourrait influer négativement sur l’arbre, comme l’utilisation la plus proche de sel de voirie
  • Municipalité et province où se trouve l’arbre
  • Information décrivant depuis combien de temps l’arbre a ce problème et les mesures qui ont été prises pour essayer de corriger le problème

Tous ces renseignements nous aideront à essayer de diagnostiquer ce qui se passe avec votre arbre ou à vous acheminer vers la ressource appropriée.

Comment puis-je déterminer si un arbre sur ma propriété est une espèce en voie de disparition ? Si c’est le cas, puis-je quand même le couper?

Les arbres en voie de disparition sont protégés en vertu de la Loi sur les espèces en péril ainsi que de lois provinciales complémentaires. En général, les espèces en voie de disparition ne peuvent pas être détruites. Pour déterminer si vous avez un arbre en voie de disparition sur votre propriété, communiquez avec un forestier professionnel inscrit ou un arboriste agréé. Le Registre public des espèces en péril peut également vous aider à identifier des arbres en voie de disparition.

Pourquoi devrais-je planter des arbres indigènes?

La plantation d’espèces d’arbres indigènes aide l’écosystème à préserver ou à rétablir son état original. Étant donné que des espèces indigènes poussent présentement ou ont déjà poussé dans une région donnée, elles ne devraient pas avoir de problème à se rétablir dans cette région et auront plus de facilité à y croître que des espèces étrangères. De plus, les espèces indigènes fournissent un habitat naturel à la faune indigène.

Je crois que mon arbre a été affecté par l’agrile du frêne. Que devrais-je faire?

L’agrile du frêne est une espèce de coléoptère envahissante qui est très nuisible pour le frêne. Originaire d’Asie, il a été observé pour la première fois en Amérique du Nord en 2002 au Michigan et dans le Sud-Ouest de l’Ontario. On croit que l’agrile du frêne a d’abord été transporté en Amérique du Nord dans des palettes d’expédition de bois de frêne. Depuis son introduction en Amérique du Nord, l’agrile du frêne a été propagé principalement par l’être humain qui apporte sans le savoir du bois infesté (grumes et bois de chauffage) dans des zones non infestées. Pour plus de renseignements sur l’agrile du frêne, visitez notre page sur l’Agrile du frêne.
Le signe le plus évident de l’infestation par l’agrile du frêne est une diminution soudaine de la santé de votre frêne ainsi que la présence de trous de sortie ayant la forme distincte d’un D. L’avenir de votre arbre peut être mieux diagnostiqué en consultant un forestier professionnel inscrit ou un arboriste agréé qui examinera le problème sur place.
Visitez notre page sur les destructeurs des arbres pour obtenir de plus amples renseignements et voir des images de maladies et de plantes et insectes envahissants.

Je veux planter des arbres qui sont indigènes à ma région mais je ne sais pas quels arbres le sont. Où puis-je trouver une liste des arbres qui sont indigènes à ma région?

Vous pouvez trouver une liste des arbres qui poussent au Canada, y compris les espèces indigènes, sur notre page Web des arbres du Canada.

Je veux planter un arbre en l’honneur d’un membre de ma famille qui est décédé. Pouvez-vous m’aider?

Oui. Vous pouvez acheter un arbre commémoratif en l’honneur ou à la mémoire de quelqu’un en visitant notre boutique en ligne. Vous pourrez envoyer un certificat avec le nom du récipiendaire et un message personnel.

— Questions sur Arbres Canada —

Est-ce qu’Arbres Canada embauche des gens pour planter des arbres (comme des étudiants)?

Oui – des planteurs d’arbres professionnels plantent plus de 90 % des arbres d’Arbres Canada. L’autre 10 % est planté par des bénévoles des entreprises et des familles. Arbres Canada embauche des compagnies de plantation pour planter ses semis d’arbres ruraux à l’aide d’un processus d’appels d’offres. Ses arbres urbains sont plantés par les municipalités et, parfois, des bénévoles. Si vous êtes intéressé à planter des arbres, visitez des sites Web comme Tree Planter et Hardcore Tree Planters.

J’aimerai acheter certains produits que vous vendiez auparavant mais qui ne sont plus offerts sur le site Web d’Arbres Canada. Est-ce que ces produits sont encore disponibles?

Veuillez nous envoyer un courriel à info@arbrescanada.ca ou nous appeler au 613 567-5545, poste 226, pour toute question concernant nos produits.

D’où proviennent les fonds d’Arbres Canada?

Arbres Canada apprécie beaucoup l’appui de nombreux partisans et sociétés commanditaires. Vous trouverez une liste de nos partenaires ici. Nous recevons également des dons de particuliers pour nous aider à mettre en œuvre nos programmes. Si vous êtes intéressé à faire un don à Arbres Canada, vous pouvez le faire en ligne, contactez nous !

Est-ce qu’Arbres Canada finance des projets sur des propriétés privées?

Oui, dans certains cas. Par exemple, nos programmes d’Opération Renouvert comprennent souvent des activités de plantation en milieu résidentiel pour rétablir des arbres qui ont été détruits à la suite de désastres naturels. En général toutefois, nos programmes visent le public (municipalités, services publics) et les terres des Premières nations.

Je suis intéressé à faire du bénévolat pour Arbres Canada. Comment puis-je m’impliquer ? Y a-t-il des possibilités de bénévolat dans ma région?

Les bénévoles jouent un rôle important dans nos activités. Nous essayons de tenir compte des intérêts et des besoins de nos bénévoles. Vous pouvez vous renseigner sur les possibilités de bénévolat d’Arbres Canada et remplir un formulaire à cette fin sur notre page de bénévoles. Nous garderons votre formulaire dans nos dossiers et communiquerons avec vous lorsque des possibilités de bénévolat se présenteront dans votre région.

Est-ce que je recevrai un reçu si je fais un don à Arbres Canada?

Oui. Arbres Canada est un organisme de bienfaisance enregistré et nous fournissons des reçus pour tous les dons monétaires que nous recevons. Vous pouvez vérifier notre statut sur le site de l’Agence du revenu du Canada ici.

— Questions sur la plantation d’arbres et l’entretien des arbres —

Quel est le meilleur moment pour planter un arbre?

Le meilleur moment pour planter un arbre dépend de l’endroit où il sera planté, de l’essence d’arbre, du type de sol et du type de matériel sur pied. Pour vous renseigner davantage à ce sujet, consultez le Guide pour la plantation et le soin des arbres dans la communauté.
En général, les meilleures saisons pour planter des arbres sont au printemps (avril-juin) et à l’automne (septembre-octobre). Dans certaines régions toutefois (comme Victoria, C.-B.), les saisons peuvent être beaucoup plus longues tandis que dans d’autres (comme Whitehorse, Yukon), les saisons peuvent être beaucoup plus courtes. Certains types de matériel sur pied, comme de gros arbres déplacés avec une pelle hydraulique à arbres, peuvent être transplantés tout au cours de l’été s’ils sont bien arrosés. Des arbres en conteneur peuvent être plantés plus tard au printemps et au début de l’été. Certaines essences d’arbres dont les racines prennent longtemps à croître (comme le bouleau et le chêne) ne devraient pas être transplantées à l’automne. Évitez de planter des semis dans les sols argileux à l’automne parce qu’ils peuvent être plus vulnérables au soulèvement par le gel durant l’hiver. La plantation de ces mêmes semis au printemps permet à l’arbre d’étendre ses racines, minimisant les problèmes de soulèvement par le gel.

Comment puis-je être certain que le sol est bon pour la plantation d’arbres?

Si votre sol est sableux ou argileux, veillez à ajouter du compost en abondance avant la plantation. De même, si vous êtes sur une nouvelle propriété ou proche de zones qui ont été récemment en travaux, vous devrez creuser dans la couche superficielle de votre sol. La construction de nouveaux lotissements enlève une grande partie du sol superficiel et il n’est souvent pas renouvelé. Veillez à ajouter du compost dans la zone périphérique de l’arbre car lorsque l’arbre pousse ses racines vont devoir se déployer!

À quelle fréquence devrais-je arroser un arbre nouvellement planté?

Veillez à arroser votre arbre régulièrement. Environ trois seaux remplis d’eau tous les deux jours devraient garantir que le sol ne s’assèche pas entre les arrosages. Le sol doit être humide au toucher.

Devrais-je attacher un tuteur à mon jeune arbre?

Si l’arbre a été bien planté, il n’y a pas besoin d’attacher un tuteur. En fait, si l’arbre peut se balancer, il va développer des tissus plus solides. Si un jeune arbre fait plus de 2 mètres de hauteur, un tuteur pourrait être nécessaire.

Comment puis-je déterminer si mon arbre est en mauvaise santé?

Les signes de maladie sont visibles à l’œil nu. Si les feuilles sont décolorées, brunissent ou se recourbent anormalement ; si l’arbre souffre de défoliation ; si les extrémités des branches flétrissent, alors votre arbre peut être malade. Les premiers remèdes sont de l’eau et des nutriments mais si les problèmes persistent vous devriez consulter un expert en arbres. Si seulement certaines branches sont malades, vous pouvez élaguer les branches infectées et veiller à les enlever de votre jardin.

Devrais-je de nouveau appliquer du paillis après qu’il se soit décomposé?

Oui ! Essayez de maintenir deux à trois pouces de paillis autour de la base de l’arbre, sans toucher le tronc. Cela aide particulièrement l’arbre à survivre pendant l’hiver.

Quand puis-je élaguer l’arbre sans risque?

Pendant les trois premières années après la plantation, vous devriez éviter d’élaguer un arbre à moins qu’il soit mort ou malade. Après environ quatre ans, si des branches se frottent les unes aux autres vous pouvez enlever les branches qui se frottent. Cela peut aussi permettre une croissance plus équilibrée. Veillez à utiliser des outils tranchants et propres et n’utilisez pas de peinture cicatrisante pour soigner la plaie – les arbres peuvent cicatriser sans aide.

Je vois beaucoup d’insectes sur mon arbre. Que dois-je faire?

Beaucoup d’insectes sont bénéfiques alors identifiez l’insecte avant d’essayer de l’enlever. Beaucoup d’insectes jouent un rôle vital pour l’écosystème de votre jardin. Si l’insecte est un parasite et nuit à votre arbre, il existe plusieurs options pour le contrôler. Allez voir notre section sur les destructeurs des arbres ou consultez un expert local en arbres.

Quel type d’arbre devrais-je planter?

Premièrement, évaluez les conditions de sol, d’ensoleillement et d’eau dans votre jardin. La plupart des arbres ont besoin de certaines conditions pour pousser et être en bonne santé. Vous pouvez consulter notre liste d’arbres indigènes ici pour en savoir plus !

Où devrais-je planter un arbre?

Gardez à l’esprit quelques points fondamentaux lorsque vous cherchez le meilleur endroit pour planter un nouvel arbre dans votre jardin. Évitez de placer des arbres sous des câbles suspendus. Veillez à laisser assez d’espace autour de l’arbre pour que les racines une fois adultes n’atteignent pas clôtures, fondations de maison ou autres arbres. Dans le même sens, veillez à laisser assez d’espace entre les jeunes arbres pour ne pas qu’ils se gênent pendant leur croissance. Vous pouvez planter un arbre près d’une zone où vous prévoyez de vouloir de l’ombre l’été – là où les enfants jouent ou là où vous aimez vous asseoir à l’extérieur. Enfin, veillez à ce que les arbres se situent à au moins 2 mètres de surfaces dures comme des dalles de terrasse ou allées.

Comment planter un arbre?

Voici un guide étape par étape :

  1. Creuser un trou de deux fois la largeur et de la même profondeur que la pelote racinaire de l’arbre (ou du pot dans lequel vous avez acheté votre arbre).
  2. Utiliser une pelle pour assouplir le sol sur les bords du trou.
  3. Prendre l’arbre en faisant attention à ne pas arracher ses racines et le positionner dans le trou avec la base du tronc de quatre à six centimètres au-dessus du sol. Ne pas enterrer la base du tronc.
  4. Remplir le trou et appuyer délicatement sur le sol pour éliminer les poches d’air. Veiller à ce que le tronc soit au même niveau que la surface du sol et remonter la terre en butte jusqu’à la base des racines ou au croisement entre le tronc et la motte de racines.
  5. Arroser le sol et une fois tassé ajouter une couche de trois centimètres de compost à la surface.
  6. Ajouter des copeaux de bois sur une épaisseur de huit à dix centimètres. Les copeaux de bois ne devraient pas toucher le tronc de l’arbre.
  7. Arroser immédiatement avec au moins trois seaux remplis d’eau.
  8. Veiller à arroser l’arbre tous les deux jours pendant au moins trois semaines puis vérifier l’humidité du sol régulièrement. Le sol en-dessous du paillis doit toujours être légèrement humide au toucher.

À quelle fréquence devrais-je arroser mon arbre après quelques semaines?

Pendant les premières années de croissance de votre arbre, vérifiez le sol régulièrement et veillez à ce qu’il soit toujours légèrement mouillé. S’il ne pleut pas souvent, arrosez l’arbre avec trois seaux remplis d’eau deux fois par semaine ou au tuyau d’arrosage au goutte à goutte pendant 15 à 20 minutes deux fois par semaine. Faites attention à ne pas trop arroser. Si l’eau s’accumule autour de l’arbre ou si le sol est extrêmement mouillé après l’arrosage, alors arrosez moins souvent.

Combien d’arbres devrais-je planter pour compenser mes émissions annuelles?

Selon le Conference Board du Canada, le Canadien moyen émet 20,3 tonnes de CO2 chaque année. Selon la publication Le rôle des arbres dans la réduction du CO2 dans l’atmosphère d’Arbres Canada, l’arbre rural canadien moyen absorbe approximativement 0,58 tonne de CO2 au cours d’une période de 80 ans, ce qui signifie que vous devriez planter 35 arbres pour compenser complètement les émissions annuelles d’une personne.