Par Heather Fraser, Représentante de la région atlantique du RCFU

Le premier atelier sur la forêt urbaine de l’Atlantique, intitulé Planifier en fonction du climat, des insectes et des maladies dans notre forêt urbaine, a eu lieu le 13 janvier 2015. Le grand nombre de participants comprenait des éducateurs universitaires, des représentants des gouvernements municipaux et provinciaux, des arboristes agréés, des forestiers, des techniciens en foresterie, des promoteurs immobiliers, des planificateurs urbains, des architectes paysagers, des services publics (NB Power) et des étudiants dans plusieurs domaines reliés à l’entretien et à la gestion des arbres.

L’objectif de l’atelier était de rassembler un groupe diversifié de personnes qui ont en commun une passion pour les arbres et les forêts afin de commencer à élaborer des stratégies de gestion (y compris des plans de communication) sur la valeur des arbres en santé pour la communauté et la société dans son ensemble. L’intention
était de promouvoir un dialogue ouvert dans le cadre duquel chaque participant pouvait partager ses défis et ses succès avec les autres participants.

Des intervenants de diverses disciplines ont examiné des aspects du changement climatique et comment planifier maintenant les essences d’arbres qui devraient être plantées (indigènes/non indigènes) pour survivre plus tard en tenant compte de températures extrêmes (vent et crues éclairs, saisons de croissance plus courtes, etc.), de la hausse des températures globales de l’air et de l’eau, ainsi que des ravageurs forestiers les plus importants (agrile du frêne).

Des exemples de travaux actuels et d’anciens travaux ont été discutés par les participants, comme un concept d’un promoteur communautaire sur l’aménagement d’arbres autour de nouvelles maisons. La construction de ces nouvelles maisons à proximité d’arbres qui sont déjà établis pour favoriser la durabilité environnementale a été un point clé de ce projet. Une entreprise d’aménagement paysager locale a également souligné l’importance de planter « le bon arbre au bon endroit » – l’importance de tenir compte des essences, de la taille et de la santé des arbres ainsi que du compactage du sol, du milieu environnant, de l’emplacement des bâtiments à proximité, etc., avant de choisir les arbres appropriés.

La menace posée par l’agrile du frêne a été discutée par des participants de Mississauga (Ontario) qui ont déclaré : « Nous sommes seulement à une journée de route de l’agrile du frêne. » Un plan directeur de foresterie urbaine ainsi qu’un plan de gestion de l’agrile du frêne ont été partagés pour aider les forestiers, les fonctionnaires municipaux, etc. à acquérir les outils et les connaissances nécessaires pour commencer à dresser des plans de prévention pour leurs collectivités.

Une autre priorité qui a été identifiée par plusieurs des intervenants lors de l’atelier a été la création/l’inclusion d’un inventaire d’arbres de rue et d’un plan de gestion forestière pour aider à gérer et à planifier le coût des arbres à long terme.

Un autre sujet discuté a été la tempête subtropicale Arthur qui a traversé le Nouveau-Brunswick en juillet. Les leçons apprises ont été partagées concernant ce qu’il faut faire avec les arbres et les lignes électriques tombés au sol ainsi que la sécurité du public.

Le point de vue des services publics (NB Power) a couvert tous les points mentionnés ci-dessus et a fait ressortir les défis posés lors de la prestation des services au Nouveau-Brunswick, ce qui a suscité une nouvelle discussion parmi les participants. Avec le développement des collectivités et l’occurrence d’événements météorologiques, des problèmes et priorités similaires concernant l’entretien des arbres surgissent et doivent être traités efficacement et en temps opportun.

Il y a encore beaucoup de travail à faire mais il est très encourageant de voir que tous les participants à l’atelier sont engagés dans la cause et travaillent à différents niveaux pour améliorer la situation des arbres et leur entretien dans leurs collectivités. Les arbres jouent un rôle important et leur valeur ne fera que croître tandis que les villes font face à diverses crises et s’efforcent non seulement de survivre mais également de prospérer dans des circonstances difficiles.

Joignez-vous à listserv