Tout comme nos collectivités, nos forêts sont diverses, ou du moins, elles devraient l’être.

Qu’est-ce que la biodiversité forestière?

Selon la Convention sur la diversité biologique (CDB), la biodiversité forestière fait référence à toutes les formes de vie présentes dans les zones boisées, des micro-organismes aux plantes, en passant par les animaux. Au-delà de la présence de ces espèces dans la forêt, le terme désigne également les interactions complexes qu’elles entretiennent. En quoi cela est-ce important? Une forêt diverse et florissante apporte une valeur environnementale, économique, sociale et culturelle à nos collectivités.

Qu’est-ce qui rend les forêts naturellement diverses? De nombreux niveaux de diversité contribuent à la biodiversité globale d’une forêt. En voici quatre essentiels à prendre en compte :

1. Espèces clé de voûte et diversité

Au sein de tout écosystème, on trouve souvent une ou plusieurs espèces qui sont indispensables à sa santé. On les appelle généralement les espèces clé de voûte. Il peut s’agir d’une plante, d’un insecte ou d’un animal indispensable à la survie d’autres espèces au sein de l’écosystème.

Une forêt naturellement diverse apporte une valeur écologique exceptionnelle à laquelle les arbres contribuent grandement. Non seulement les arbres offrent un habitat à plusieurs organismes, mais ils créent aussi des environnements favorisant la croissance de nouvelles plantes. Par exemple, les peupliers tremble sont considérés comme des espèces clé de voûte des forêts boréales, car ils fournissent un habitat aux champignons, aux insectes et aux oiseaux.

2. Diversité des espèces

La variété des espèces qui vivent dans une forêt contribue à sa résistance et à sa capacité à s’adapter au changement. Cela est particulièrement vrai pour les espèces d’arbres. Lorsqu’une forêt manque de diversité à ce niveau, elle devient plus vulnérable aux dommages causés par des ravageurs ou un changement climatique.

L’exemple de la maladie hollandaise de l’orme l’illustre bien. Partout en Amérique du Nord, des ormes se meurent depuis qu’ils ont été exposés à cet agent pathogène pour la première fois dans les années 1930. Il existe des moyens de protéger les arbres et de limiter la propagation de cette maladie, mais ils sont coûteux et chronophages. Étant donné que la maladie hollandaise de l’orme cible spécifiquement cette espèce, une forêt uniquement constituée d’ormes serait bien plus vulnérable à une exposition à cet agent pathogène qu’une autre dont la variété d’essences pourrait compenser les potentielles pertes d’arbres.

3. Diversité génétique

Selon Bioversity International, la diversité génétique favorise la croissance et le taux de survie global d’un peuplement forestier. Comment? Grâce à la variation génétique au sein d’un peuplement qui contribue à protéger les arbres des facteurs de stress et des changements climatiques, qui pourraient sinon compromettre leur pérennité.

Au vu de l’importance de la diversité génétique, le Service canadien des forêts a créé le Centre national de semences forestières en vue de préserver la diversité génétique des forêts canadiennes.

4. Diversité d’âges

Le cycle de vie joue un rôle essentiel dans toute population vivante. Chez les humains comme les arbres, une population est plus forte lorsqu’elle présente une diversité d’âges. En matière de gestion des forêts à long terme, ce critère est important. Disposer d’une structure d’âges variés peut contribuer à atténuer certains facteurs de stress qui touchent les arbres à différents stades de leur vie. Par exemple, les arbres plus jeunes peuvent pousser dans les espaces laissés vacants par d’autres arbres plus anciens qui sont arrivés à la fin de leur vie.

Chaque classe d’âge joue un rôle important dans le couvert forestier. Les arbres plus anciens et plus grands offrent une plus vaste canopée pour protéger les organismes qui s’y abritent, tandis que les jeunes arbres peuvent constituer un habitat et un abri pour la faune dans la partie inférieure du couvert. Les arbres anciens comme jeunes absorbent et capturent du carbone. Ils ne le font toutefois pas dans la même mesure.

Célébrer la diversité de la nature

De toute évidence, de nombreux éléments contribuent à la biodiversité globale d’une forêt. Promouvoir tous les aspects de cette diversité et les prendre en considération est primordial pour optimiser la santé et la longévité des forêts.

Ensemble, aidons nos forêts à rester naturellement diverses.

Vous voulez nous aider à bâtir des forêts diverses et résilientes partout au Canada? Faites un don pour la plantation et l’entretien d’un arbre urbain dans votre collectivité. En achetant un arbre urbain à 40 $, vous aiderez Arbres Canada à créer des villes plus vertes dans les années à venir.

Plantez un arbre urbain dès maintenant!