Adrina Bardekjian, MFC, aspirante au doctorat (sans thèse)
Gestionnaire des programmes en foresterie urbaine, Arbres Canada
Publié à l’origine dans ReNew Canada Magazine (l’édition nov-déc)

Victoria, BCLa 11e Conférence canadienne sur la forêt urbaine (CCFU11) s’est déroulée du 29 septembre au 2 octobre 2014 à Victoria (Colombie-Britannique) et 275 forestiers, arboristes, planificateurs et universitaires y ont assisté. Les commentaires sur la conférence ont été extrêmement positifs, spécialement en ce qui concerne la structure de l’événement ainsi que l’inclusion expresse des sciences sociales et d’une démarche critique dans le contenu de la conférence. Ce modèle se fondait sur la conférence d’avril 2013 intitulée Urban Forests & Political Ecologies: Celebrating
Transdisciplinarity (UFPE), qui a également été parrainée par la Fondation TD des amis de l’environnement. Compte tenu des réactions positives, nous espérons utiliser à nouveau ce modèle lors des prochaines CCFU.

La CCFU11 a accueilli des conférenciers des domaines de la foresterie urbaine et des sciences sociales qui représentaient des professionnels et des universitaires. En plus de l’atelier préconférence sur les écosystèmes indigènes et les nouveaux écosystèmes ainsi que la séance de formation sur les arbres (Tree Academy), le programme de la conférence même a couvert les sujets suivants : changement climatique; santé humaine et bien-être; infrastructure verte; biomimétisme; perspectives internationales de la Chine; métaphore et résolution de problèmes environnementaux; gouvernance; fonction et stratégies de conception; valeur, économie et durabilité; regard vers l’avenir en se penchant sur la foresterie urbaine dans son ensemble.

Un film sur la première politique sur l’ombrage au Canada a été visionné; ce film a été élaboré par la Coalition pour la prévention du cancer de Toronto – Healthy Public Policy Directorate de la ville de Toronto. L’atelier sur la stratégie canadienne sur la forêt urbaine qui a été présenté par Arbres Canada comprenait des mises à jour sur les progrès accomplis et les orientations futures de la foresterie urbaine à l’échelle nationale. Nous avons également eu une série d’ateliers simultanés en petits groupes et de présentations par affiches portant sur des thèmes comme les défis et les menaces (biotiques et abiotiques); l’innovation et les pratiques de recherche; les solutions et la participation communautaires; et l’avenir de l’éducation sur la foresterie urbaine. Toutes les séances et tous les ateliers de la conférence ont permis d’acquérir des crédits d’éducation permanente pour les arboristes agréés de l’International Society of Arboriculture. Un programme émergent de foresterie urbaine de la faculté de foresterie de l’université de la Colombie-Britannique a été annoncé lors de la conférence; ceci a suscité beaucoup d’enthousiasme puisqu’il n’y a aucun programme comparable offert présentement au Canada.

Canadian Urban Forestry Conference 2014

Des occasions de discuter et de réseauter ont été intégrées dans chaque journée de la conférence, avec des présentations par affiches, des sorties sociales et une série d’excursions à divers emplacements de la ville de Victoria par autobus, en vélo ou à pied. Les excursions visaient des édifices du patrimoine et des arbres importants, la gestion des eaux de pluie ainsi que des parcs du centre urbain. Enfin, le baquet/gala organisé par Arbres Canada a offert un divertissement surprenant et humoristique sous forme d’un débat oratoire dynamique (huile c. sirop d’érable) – une excellente détente au cours d’une conférence très informative.

Le message qui est ressorti de la 11e Conférence canadienne sur la forêt urbaine est qu’il faut reconnaître les changements complexes et importants qui se produiront en foresterie urbaine et que nous devrons relever ces défis à l’aide d’une collaboration (adaptative) et d’une intégration de la pensée et de la pratique transdisciplinaire. Il s’agit d’adopter une nouvelle façon de voir les choses. Tandis que les CCFU de jadis ont mis l’accent surtout sur les nouvelles recherches et les pratiques de foresterie urbaine et d’arboriculture en cours, la 11e conférence a plutôt essayé de faire ressortir le besoin de poser des questions complexes sur l’orientation stratégique et l’avenir de la planification et de la conception des forêts urbaines en contestant la conformité – des questions qui se fondent plus souvent sur les sciences sociales. Comme ceci a été discuté lors d’un atelier, nous devons poser les bonnes questions avant de commencer a résoudre quoi que soit.

Le message qui est ressorti de la 11e Conférence canadienne sur la forêt urbaine est qu’il faut reconnaître les changements complexes et importants qui se produiront en foresterie urbaine et que nous devrons relever ces défis à l’aide d’une collaboration (adaptative) et d’une intégration de la pensée et de la pratique transdisciplinaire. Il s’agit d’adopter une nouvelle façon de voir les choses. Tandis que les CCFU de jadis ont mis l’accent surtout sur les nouvelles recherches et les pratiques de foresterie urbaine et d’arboriculture en cours, la 11e conférence a plutôt essayé de faire ressortir le besoin de poser des questions complexes sur l’orientation stratégique et l’avenir de la planification et de la conception des forêts urbaines en contestant la conformité – des questions qui se fondent plus souvent sur les sciences sociales. Comme ceci a été discuté lors d’un atelier, nous devons poser les bonnes questions avant de commencer a résoudre quoi que soit.

Au nom du comité de la conférence, je remercie chaleureusement les fantastiques parrains et partisans de la CCFU11, y compris : Fondation TD des amis de l’environnement, Bartlett Tree Experts, Davey Tree, CN, Shell, TELUS, gouvernement du Canada, Association of BC Forest Professionals, Invasive Species Centre et Brinkman Group. Je veux également remercier tous les exposants et toutes les personnes qui ont appuyé cette conférence ainsi que la ville de Victoria, De Armond Management et tout le comité organisateur de la CCFU11.

Joignez-vous à Arbres Canada à l’automne 2016 pour la 12e Conférence canadienne sur la forêt urbaine qui aura lieu dans la ville de Laval, au Québec.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter cette page.

Adrina Bardekjian, MFC, aspirante au doctorat (sans thèse)
Gestionnaire des programmes en foresterie urbaine, Arbres Canada
abardekjian@arbrescanada.ca