Par Lanny Englund, représentant du RCFU pour le Canada pacifique, avec une contribution d’Annika Ingram, gestionnaire de programmes, HortEducation, C.-B.

La foresterie urbaine en Colombie-Britannique a fait des pas de géant depuis que j’ai mis les pieds sur la scène il
y a 15 ans. Au cours de cette période, le nombre de municipalités de la C.-B. ayant du personnel œuvrant exclusivement dans le secteur de la foresterie urbaine a beaucoup augmenté. Maintenant, au moins 14 municipalités ont généralement accru le nombre de leurs employés et l’étendue des programmes dans le domaine. Il n’y a aucun organisme provincial qui regroupe ces professionnels de la foresterie urbaine et j’espère qu’un RCFU revigoré pourra jouer ce rôle, en plus d’offrir un aperçu national.

Avec cette croissance récente de la foresterie urbaine en C.-B. et dans l’industrie des services d’entretien d’arbres en général, le manque de formation standardisée et de programme d’agrément pour les arboristes qui grimpent dans les arbres est devenu une lacune importante. Dans le but de traiter cette lacune, un groupe dévoué de personnes représentant l’industrie des services d’entretien d’arbres ainsi que du personnel municipal se sont rassemblés il y a plusieurs années pour essayer de trouver une solution à ce problème. Le résultat de ces efforts a été l’élaboration du programme d’apprentis-arboristes par l’industrie des services d’entretien d’arbres de la C.-B., qui a standardisé la formation et les pratiques de sécurité et essaie d’augmenter le nombre d’arboristes compétents pouvant grimper dans les arbres dans la province. Le programme est un système de formation en apprentissage progressif menant à l’obtention de titres de compétence : Niveau 1 – Arboriste technicien; Niveau 2 – Arboriste grimpant; Niveau 3 – Arboriste de terrain (de champs). Après avoir réussi chaque niveau et avoir accumulé un certain nombre d’heures de travail, l’apprenti obtient un certificat de compétence dans le cadre du programme. Les travailleurs de l’industrie des services d’entretien d’arbres qui démontrent l’expérience de travail appropriée peuvent contester l’exigence d’examens écrits et de tests pratiques pour obtenir leur certificat de compétence.

Chaque apprenti est admissible à recevoir des crédits d’impôt d’au plus 4 000 $. Le parrain est également admissible à recevoir des crédits d’impôt d’au plus 6 500 $ par apprenti. Le quatrième volet du programme d’arboriste technicien commencera en janvier 2015 à l’université polytechnique Kwantlen de Langley, C.-B. Le programme d’arboriste grimpant sera offert pour la première fois en janvier 2015 à l’Electrical Industry Training Institute de Mission, C.-B. Le programme d’arboriste de terrain (de champs) sera bientôt offert.

Du point de vue municipal, ce programme encouragera une meilleure intendance de nos forêts urbaines en (i) établissant une norme qui peut être utilisée pour sélectionner des employés travaillant sur des arbres de manière sécuritaire et efficace, et (ii) améliorant le processus d’obtention de services arboricoles en se servant de ces certificats de compétence comme critère d’évaluation lors du choix d’un entrepreneur.

Pour plus de renseignements à ce sujet, visitez www.HortEducationBC.com. Visionnez la vidéo sur YouTube à https://www.youtube.com/user/HortEducationBC. Vous pouvez communiquer avec Annika Ingram, gestionnaire de programmes, à aingram@horteducationbc.com ou l’appeler au 604 430-0422.

De plus, ne manquez pas la prochaine Conférence canadienne sur la forêt urbaine qui se déroulera dans notre belle ville capitale de Victoria, C.-B., du 30 septembre au 2 octobre. http://www.ccfu11.ca/fr.

Joignez-vous à la liste de diffusion RCFU