frederik

Frederik Vroom, Carbon Manager, Tree Canada

Chez Arbres Canada, nous célébrons la beauté et l’impact des arbres sur notre milieu de vie urbain — mais les arbres et les forêts jouent également un rôle crucial à l’échelle globale. Le climat de notre planète est directement influencé par la composition de l’atmosphère.

En 1897, un professeur suédois du nom d’Arrhenius a essayé de trouver une explication pour les ères glaciaires et a pu prouver que la quantité de carbone dans l’atmosphère avait un lien direct sur les variations du climat de notre planète au cours du temps – ce que nous appelons « l’effet de serre ».

Depuis, les scientifiques ont pu recueillir des données et mieux comprendre comment notre planète et son climat ont évolué. Une des principales influences sur le climat de la Terre est le cycle du carbone. Ce cycle comprend le carbone entreposé dans le sol, la croûte terrestre (y compris les combustibles fossiles), la végétation, les océans, l’atmosphère et l’échange de gaz entre ce qu’on appelle les bassins de carbone.

climate-change

Au cours des derniers 5 000 ans, les êtres humains ont influé sur l’atmosphère avec leurs activités en faisant augmenter la quantité de dioxyde de carbone. Avec notre utilisation du territoire et notre brûlage de combustibles fossiles, nous avons joué tous les ans un rôle mineur mais important dans le changement de la composition de notre atmosphère. L’utilisation de combustibles fossiles n’est toutefois pas la seule raison de l’augmentation de dioxyde de carbone dans l’atmosphère causée par les êtres humains. Nous avons collectivement enlevé de grosses superficies forestières et les avons converties en pâturages et terres cultivées. Les scientifiques estiment que 33 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre qui sont attribuées aux activités humaines proviennent de la conversion des terres pour d’autres utilisations. À l’heure actuelle, 12,5 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre de cause humaine sont dues à l’utilisation des terres[2].

En comprenant le problème – qu’une augmentation de carbone dans l’atmosphère entraîne une hausse de la température globale qui perturbe le climat et les processus écologiques – nous pouvons également trouver des solutions.

Nous devons réduire nos émissions de toutes les sources : en utilisant moins de combustibles fossiles et en arrêtant de convertir nos forêts[3] en pâturages et terres cultivées. Nous pouvons aussi œuvrer pour rétablir et accroître le carbone accumulé dans nos forêts. Reboiser des zones qui étaient auparavant utilisées pour l’agriculture ainsi que des terrains en friche permettra de séquestrer du carbone de l’atmosphère et de l’entreposer dans les arbres et le sol. Non seulement ceci contribue-t-il à réduire la quantité de carbone dans l’atmosphère mais ceci permet également de profiter des bienfaits importants des forêts, dont la rétention de l’eau, la réduction de la pollution atmosphérique, la fourniture d’un habitat pour la faune et la reconstitution des sols.

Arbres Canada croit qu’il faut partager et diffuser nos connaissances sur le rôle important des arbres et des forêts. Des programmes nationaux et internationaux sont en cours d’élaboration pour favoriser une meilleure utilisation des terres et une protection des stocks de carbone[4],[5]. Pour contribuer à la solution, Arbres Canada a mis sur pied un programme pour aider à établir des forêts et à accroître la séquestration du carbone.

Notre programme Plantez de l’air pur offre aux particuliers et aux organismes la possibilité de contribuer à ces efforts. Nous calculons la quantité de carbone qui est séquestrée par les arbres plantés et nous aidons ceux qui appuient les efforts de reboisement à compenser les émissions générées par leurs déplacements et leurs événements. Ceci est un bon exemple des nombreuses actions requises pour changer notre façon de penser et notre manière de mener nos affaires.

[2] Carbon emissions from land use and land-cover change, Houghton R.A et al 2012  http://www.biogeosciences.net/9/5125/2012/bg-9-5125-2012.pdf (disponible en anglais seulement)

[3] Réduire les émissions issues de la dégradation et du déboisement des forêts et le rôle de la conservation, la gestion durable des forêts et l’amélioration de stocks de carbone des forêts dans les pays en voie de développement (REDD-plus) https://www.cbd.int/forest/redd-plus/default.shtml

[4] Programme des Nations Unies visant à mettre fin au déboisement http://www.un-redd.org/ (disponible en anglais seulement)

[5] Initiatives du gouvernement de la Colombie-Britannique pour inclure les forêts dans son programme d’action climatique https://www.for.gov.bc.ca/het/climate/carbon/ (disponible en anglais seulement)

Lectures complémentaires :

Les forêts et le climat – Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture : Http://www.fao.org/forestry/climatechange/fr/

Les forêts et le climat – Ressources naturelles Canada : http://www.rncan.gc.ca/forets/changements-climatiques/carbone-forestier/13086

Réduire les émissions issues de la dégradation et du déboisement des forêts et le rôle de la conservation, la gestion durable des forêts et l’amélioration de stocks de carbone des forêts dans les pays en voie de développement (REDD-plus) https://www.cbd.int/forest/redd-plus/default.shtml

Programme des Nations Unies visant à mettre fin au déboisement http://www.un-redd.org/ (disponible en anglais seulement)

Initiatives du gouvernement de la Colombie-Britannique pour inclure les forêts dans son programme d’action climatique https://www.for.gov.bc.ca/het/climate/carbon/ (disponible en anglais seulement)