Cette année, la Journée nationale de l’arbre aura lieu le mercredi 26 septembre et il s’agira d’une édition particulièrement importante pour moi et pour le Canada : la première Journée nationale de l’arbre depuis la disparition de Royal Galipeau, le député qui a créé cette journée.

En 2010, cet ancien député d’Ottawa-Orléans avait déposé une motion d’initiative parlementaire et ensemble, nous avions imaginé l’idée d’instaurer une « Journée nationale de l’arbre » afin que tous les Canadiens puissent célébrer les bienfaits remarquables apportés par les arbres. Suite à un long travail, le 2 mars 2011, la Chambre des communes a adopté la motion 575 décrétant que la Journée nationale de l’arbre se tiendrait le mercredi de la Semaine nationale de l’arbre et des forêts. Ce jour-là, seuls trois membres avaient voté contre la motion. Ils ont tous été battus à l’élection suivante ou se sont depuis retirés de la vie politique. Dans certains discours, Royal y faisait allusion avec humour en disant : « Mes amis, la leçon à tirer de cette histoire, c’est qu’il ne faut jamais voter contre les arbres! ».

Mon ami Royal avec qui je partageais ma passion pour les arbres nous a quittés le 27 janvier dernier à l’âge de 71 ans. Son amour des arbres lui venait de sa jeunesse passée dans l’est de l’Ontario, où, selon ses calculs, il avait planté 52 000 arbres sur diverses propriétés. Sa famille avait fait de même, ajoutant 23 000 arbres à son total.

Son affection pour le peuple juif lui venait de son ami Carl Rosen (qui n’est pas parent avec moi) pour qui il éprouvait un profond respect. Grâce à son esprit vif et ses prédispositions à l’apprentissage, Royal s’était familiarisé avec de nombreuses expressions yiddish, des fêtes juives ainsi que d’autres aspects de cette culture. Il avait notamment utilisé le nombre « 18 » (nombre spirituel dans le judaïsme) pour sa plaque d’immatriculation et ses numéros de téléphone. J’ai vu Royal pour la dernière fois le 5 janvier à l’occasion de son 71e anniversaire, à l’hôpital d’Ottawa où il suivait un traitement contre le cancer. L’heure était loin d’être à la fête, mais je me souviens qu’il m’a pris par le bras et m’a dit : « Michael, nous sommes en 2018, tu sais… 2018! ».

Comme Royal, nous sommes nombreux à avoir conscience des bienfaits des arbres : ils apportent de l’ombre qui nous protège des rayons du soleil, ils constituent un abri et un habitat pour les oiseaux et la faune, ils purifient l’air que nous respirons en capturant le dioxyde de carbone et en rejetant de l’oxygène, et bien plus encore. Ce que l’on sait moins, c’est que les arbres présentent également des bienfaits pour notre santé, physique comme mentale. Ils contribuent à lutter contre le trouble du déficit de l’attention (TDA), une maladie dont souffrent de plus en plus d’enfants aujourd’hui. Les arbres permettent de dissimuler les vues peu attrayantes et d’occulter le bruit tout en embellissant nos paysages urbains, mais aussi de réduire les coûts de chauffage et de climatisation grâce à l’ombre qu’ils apportent aux maisons et aux immeubles durant l’été et à la protection contre le vent, la glace et la neige en hiver.

Depuis cette journée de 2011, Arbres Canada assure l’organisation de la Journée nationale de l’arbre, une journée qui donne l’occasion aux Canadiens et aux Canadiennes de rendre hommage à l’une des caractéristiques qui rend notre pays unique : son abondance d’arbres! En tant que Canadiens, nous considérons que la nature constitue une part essentielle de notre identité nationale, alors profitons de cette journée de célébration, mais aussi de réflexion. Alors que nous subissons tous au quotidien les effets du changement climatique et que le couvert forestier des villes canadiennes connaît un déclin continu depuis les 20 dernières années, nous devons reconnaître l’importance de nos arbres et de nos forêts urbaines. Plus de 80 % de notre population (soit quatre individus sur cinq) vivent en zone urbaine : que ferions-nous sans les arbres?

En cette année particulière, nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer la Journée nationale de l’arbre. Nous verdirons les collectivités à travers le pays et planterons des arbres à Montréal (Qc), Saint-Jean de Terre-Neuve (T.-N.-L.), Markham (Ont.), Winnipeg (Man.) et Coquitlam (C.-B.). Chacun de ces cinq sites a été soigneusement sélectionné afin d’apporter des bienfaits écologiques à la collectivité et sera facilement accessible pour que vous puissiez participer à la plantation!

Si vous ne pouvez pas assister à l’un de ces événements, organisez votre propre plantation, rendez visite à votre forêt ou à votre arbre préférés ou écrivez un poème sur les arbres : célébrez la richesse qu’ils nous apportent!

Quelle meilleure façon de célébrer les arbres et l’héritage de Royal qu’en plantant des arbres et en vous immergeant parmi eux?

Michael Rosen, F.P.I.
Président d’Arbres Canada