Ici au Canada, les jours raccourcissent tandis que les feuilles d’automne perdent leurs couleurs et tombent. Les promenades dans le quartier sont désormais l’occasion d’admirer des arbres décorés de guirlandes lumineuses ou d’observer, à travers nos cils gelés, les branches recouvertes d’une fine et délicate couche (ou d’une grande bordée!) de neige.

Pendant ce temps-là, dans l’hémisphère sud, l’été commence seulement. Alors que nous sommes invités à ne pas voyager cette année, nous vous proposons un tour d’horizon virtuel en direction du sud pour vous présenter quelques espèces d’arbres qui sont florissantes durant cette saison festive.

L’arbre de Noël des Kiwis

Le pōhutukawa |Photo par Hans Braxmeier de Pixabay

Si vous avez déjà visité la Nouvelle-Zélande, vous vous souviendrez certainement avoir croisé le chemin du singulier pōhutukawa (Metrosideros excelsa). La majeure partie de l’année, le pōhutukawa est reconnaissable à ses branches noueuses qui s’enroulent à partir de son tronc et à ses feuilles cireuses revêtues d’un duvet sur leur face intérieure. Son écorce dure et fibreuse est conçue pour protéger l’arbre de la sécheresse. Il semble vieux et sage. Et pour cause, le pōhutukawa peut vivre jusqu’à 1 000 ans!

Lorsque le mois de décembre arrive, le pōhutukawa change complètement d’apparence. D’énormes fleurs apparaissent autour de la couronne de l’arbre, et le pōhutukawa se pare d’un rouge pourpré flamboyant. Les fleurs sont généralement à leur apogée à la mi- ou fin décembre et lui donnent un air si festif que le pōhutukawa a été surnommé « l’arbre de Noël de la Nouvelle-Zélande ».

Bien qu’ils soient aujourd’hui associés à une fête chrétienne, les pōhutukawa sont depuis longtemps sacrés et importants pour les tribus māories, les populations autochtones d’Aotearoa (Nouvelle-Zélande).

Magnifique et unique

Traversez la mer de Tasman et vous découvrirez que les Australiens ne sont pas en reste en matière d’arbres ornementaux.

L’arbuste de Noël de Nouvelle-Galles du Sud | Photo par Margaret R Donald de Wikimedia Commons

L’un des plus connus est le « Christmas bush » (Ceratopetalum gummiferum), l’arbuste de Noël de Nouvelle-Galles du Sud, que l’on trouve partout dans cet état qui est le plus peuplé du pays. Le « Christmas bush » commence par être un arbuste avant de grandir jusqu’à devenir un petit arbre.

Comme le pōhutukawa, l’arbuste de Noël de Nouvelle-Galles du Sud revêt sa plus belle parure autour du mois de décembre. Sa spécificité? Ce sont ses sépales qui deviennent rouge-rose et non les pétales eux-mêmes. Généralement verts, les sépales correspondent à la partie de la fleur qui renferme les pétales avant la floraison. Sur l’arbuste de Noël de Nouvelle-Galles du Sud, ce sont les sépales qui brillent, tandis que les pétales restent petits et blancs.

Le moodjar | Photo par Gnangarra de Wikimedia Commons

« Voyagez » dans le sud-ouest de l’Australie à cette époque de l’année et vous ne pourrez pas manquer un moodjar en fleurs, plus connu sous le nom d’arbre de Noël de l’ouest de l’Australie (Nuytsia floribunda). Contrairement aux arbres pourpres dont nous venons de parler, celui-ci arbore des fleurs d’un jaune orangé vif.

Curieusement, on pourrait considérer cet arbre comme un Grinch qui cherche à saboter la fête : ses racines sont dotées de lames qui lui permettent de trancher les racines des plantes voisines pour voler leur sève. Et les câbles Internet et téléphoniques ne sont pas épargnés!

Comme le pōhutukawa, l’arbre de Noël de l’ouest de l’Australie est considéré comme sacré par les Noongar, une population aborigène d’Australie.

Mon beau… palmier!

Le palmier de Noël | © Tomas Castelazo, www.tomascastelazo.com / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0

Originaire des Philippines mais présent aujourd’hui partout dans les tropiques, le palmier de Noël (Adonidia merrillii) a été nommé ainsi en raison de ses grappes de fruits ovales qui deviennent rouge vif en mûrissant, juste à temps pour la saison des fêtes en décembre. Les fruits sont suspendus en grappes autour du tronc comme des décorations de Noël. Bien que ce ne soit pas ses fleurs qui rendent ce palmier de Noël exceptionnel, ses fruits aux couleurs riches, ses feuilles vert fluorescent et sa taille relativement compacte en font l’arbre idéal pour les espaces intérieurs comme extérieurs.

Confortablement installé à l’abri du froid pour les mois à venir, pourquoi ne pas changer votre économiseur d’écran ou votre fond Zoom pour afficher l’un des arbres festifs que nous mentionnons ici. Où que vous soyez, nous vous souhaitons un temps des fêtes en toute sécurité!