Chez Arbres Canada, nous ne faisons pas que planter des arbres. Un arbre ne crée pas une communauté par sa seule présence. En revanche, une communauté peut se développer autour d’un arbre si on met en place différentes stratégies de mobilisation et de sensibilisation à plusieurs niveaux.

Au cours de l’année écoulée, nos activités d’engagement et de recherche se sont étendues à l’échelle nationale et internationale pour suivre les tendances mondiales actuelles en foresterie urbaine en vue d’une meilleure planification et gestion des forêts urbaines. Cela inclut les relations entre la société et la nature, l’intendance, l’engagement civique, la résilience et le principe de réciprocité, l’équité de genre et dans le monde du travail, et plus encore.

Porter attention aux discours nationaux et internationaux actuels dans le domaine de la gestion des ressources naturelles urbaines nous a permis de mettre sur pied des activités et des collaborations plus pertinentes en tant qu’organisme national au Canada. Nous avons formé des équipes diverses et interdisciplinaires qui ont réfléchi collectivement à la gestion des forêts urbaines et des espaces verts de manière plus large et complète.

Parmi nos activités de l’an passé, on peut citer les suivantes :

• La participation à divers groupes de travail, tables rondes et séances de mobilisation, dont un groupe de travail mené par la Sustainable Forestry Initiative (SFI) pour développer une norme de durabilité des forêts urbaines. Nous avons aussi poursuivi notre engagement auprès du Congrès forestier des femmes, une initative mondiale.

• La participation à trois projets de Ressources naturelles Canada, dont un groupe de réflexion pour élaborer une stratégie pancanadienne sur la forêt urbaine; une table ronde du secteur de la foresterie pour échanger sur un projet de loi visant à mettre en place la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones; et des séances autour de l’engagement de Ressources naturelles Canada visant à planter 2 milliards d’arbres au cours des 10 prochaines années. Le fruit de ces séances pourra servir de base au développement de programmes en matière de foresterie urbaine et communautaire à partir de perspectives à la fois concrètes et sociales.

• La collaboration continue avec le comité directeur national du Réseau canadien de la forêt urbaine (RCFU) pour élargir notre communauté d’experts en arbres en encourageant des discussions sur la liste de diffusion du RCFU (CANUFNET) et en rédigeant des articles pour diffuser des actualités régionales au sujet de la planification et des activités relatives à la foresterie urbaine.

• Des présentations à divers événements virtuels, dont la conférence Tree Cities of the World d’Arbor Day, un panel de discussion lors d’une conférence de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et le festival international The Nature of Cities, ainsi qu’un discours devant le comité permanent de la Chambre des communes au sujet des ressources naturelles.

• L’organisation de deux séries de conférences en ligne sur la foresterie urbaine en collaboration avec l’Institut forestier du Canada. La première, qui a eu lieu en novembre 2020, portait sur la surveillance des forêts, la gestion des conséquences de l’agrile du frêne et la détermination de l’origine des graines au Canada, tandis que la seconde (prévue pour juin/juillet 2021) est consacrée à la recherche actuelle en matière de foresterie urbaine au Canada et à l’élimination du fossé entre le secteur universitaire et de la foresterie.

• Le lancement d’une série de discussions mensuelles internationales sur les femmes dans le milieu de la gestion des ressources naturelles urbaines en collaboration avec le Service des forêts des États-Unis. Des épisodes sont accessibles en ligne. Le prochain porte sur les femmes dans la recherche urbaine (16 juin 2021).

• La contribution à neuf collaborations de recherche en cours avec divers partenaires qui soutiennent : la sensibilisation et l’inclusion au sein des collectivités; l’équité de genre dans le secteur forestier au Canada; les besoins en recherche pour les forêts urbaines municipales; des formations de développement professionnel; les arbres urbains et la santé publique; la représentation de l’intendance en foresterie urbaine au Canada; la sécurité alimentaire et le capital social.

• La planification de notre prochaine Conférence canadienne sur la forêt urbaine (CCFU 2022) en collaboration avec la ville de Charlottetown (Î.-P.-É.).

Alors que je songe à la crise mondiale liée à la pandémie que nous venons de traverser, je trouve que la prise de conscience du public au sujet du besoin d’espaces verts urbains n’a jamais été aussi importante, de même que l’intérêt porté à la foresterie urbaine et aux espaces verts dans les programmes politiques, économiques et sociaux. En tant que spécialiste en sciences sociales, je suis fière de travailler avec Arbres Canada et je suis reconnaissante envers notre personnel et nos partenaires pour leur dévouement et leurs efforts.

Arbres Canada a grandi en tant qu’organisme. Plus mature et plus résilient, il inclut pleinement les dimensions sociales de la foresterie urbaine et aborde la gestion des forêts urbaines de manière plus critique et à partir d’une perspective plus globale. Le soutien interne et externe que le volet Engagement et recherche d’Arbres Canada a acquis, particulièrement au cours des deux dernières années, nous a permis d’examiner nos stratégies de foresterie urbaine et de mieux intégrer certaines problématiques (notamment au sujet de la diversité et de l’inclusion) à nos programmes et pratiques de travail. Cela a conduit à des collaborations plus efficaces entre les partenaires du milieu postsecondaire, du secteur forestier et des gouvernements visant à repousser les limites de notre domaine et à créer des espaces verts urbains plus équitables pour l’ensemble de la population canadienne.

Références :

Bardekjian, A. (2019). Au-delà des arbres : les programmes d’Engagement et Recherche d’Arbres Canada. Billet de blogue d’Arbres Canada; 21 juin 2019.

Bardekjian, A. (2018). Recueil des meilleures pratiques de gestion des forêts urbaines. Deuxième édition. Initialement commandé à Arbres Canada par Ressources naturelles Canada.

Bardekjian, A. (2018). Over the Years We Grow: National Scale Progress in Engagement and Research at Tree Canada. The Nature of Cities; 8 mai 2017.

Bardekjian, A. & Chiriac, G. (2018). Interests and expectations: Results of the Canadian Urban Forest Network member survey. Arbres Canada, Ottawa (Ontario).

Bardekjian, A. (2017). Look More Closely, Think More Deeply: Experiences from the 2017 US Forest Service International Urban Forestry Seminar. The Nature of Cities; 23 juillet 2017. Également publié dans l’édition de l’automne 2017 du magazine City Trees.

Daniel, A. (2021). Mise à jour sur la foresterie urbaine dans la région de Québec. 1er mars 2021. Site Internet d’Arbres Canada.

Fraser, H. (2021). Mise à jour sur la foresterie urbaine dans la région de l’Atlantique. 25 janvier 2021. Site Internet d’Arbres Canada.

Larouche, J., Rioux, D., Bardekjian, A., & Gélinas, N. (2021). Urban forestry research needs identified by Canadian municipalities. The Forestry Chronicle. 2(97).

Wolf, K., Lam, S., McKeen, J., Richardson, G., van den Bosch, M., & Bardekjian, A. (2020). Urban Trees and Human Health: A Scoping Review. International Journal of Environmental Research and Public Health. 17, 4371.

Ziter, C., Mitchell, M., Bardekjian, A., Conway, T., Danyluk, A., Molnar, M., Pachcinski, M., Podur, J., Schaefer, V., Clark, J. & Murphy, S. (2018). Connecting Urban Planners and Urban Ecologists to Create Sustainable Canadian Cities. The Nature of Cities; 17 septembre 2018.