J’ai été véritablement ravie lorsque j’ai récemment eu l’occasion de devenir représentante de la région des Prairies du Réseau canadien de la forêt urbaine (RCFU) d’Arbres Canada, une organisation dont la vision, la mission et les valeurs fondamentales sont proches des miennes. J’ai étudié les sciences environnementales, les technologies forestières et l’arboriculture, et je travaille pour la province du Manitoba dans les domaines de la foresterie et de la foresterie urbaine depuis 25 ans. Par chance, je suis profondément passionnée par les arbres et le plein air et je suis aussi motivée par mon travail aujourd’hui – en collaborant avec des arboriculteurs et des collectivités et en participant à des activités de sensibilisation du public – que lorsque j’ai commencé à travailler l’été en tant qu’étudiante pour mener des études de sylviculture dans la nature sauvage de notre vaste province dans les années 90.

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le monde de la foresterie urbaine au Manitoba, j’ai découvert les canopées urbaines des nombreuses petites localités qui peuplent notre province et qui me sont devenues intimement familières. Ces collectivités éprouvent un fort sentiment de fierté pour leurs arbres. Je crois que cela vient du fait qu’il faut de nombreuses années de soin et de dévouement pour cultiver et entretenir de telles canopées dans notre région du monde. Nous travaillons ensemble pour nous soutenir mutuellement dans ces efforts et nous avons la chance d’avoir un solide héritage d’initiatives de gestion des forêts urbaines à travers la province, y compris le programme de gestion de la maladie hollandaise de l’orme, lancé lors de l’apparition de la maladie au Manitoba dans les années 70. Une communauté soudée de professionnels s’est formée autour de cet héritage et a été récemment consolidée grâce à la création du Manitoba Urban Forest Council en 2019 et d’autres organisations comme Trees Please Winnipeg (une coalition de groupes de résidents). Mon objectif est de créer un réseau tout aussi robuste dans les Prairies. Notre région partage une réalité faite de climats rudes, d’une variété d’espèces d’arbres limitée et de collectivités isolées et dispersées. Je suis impatiente de renforcer nos liens et nos collaborations alors que nous trouvons d’autres points communs entre nous.

Initiative d’inventaire des arbres communautaires au Manitoba

Comme plusieurs villes et localités des Prairies, les collectivités du Manitoba ont de magnifiques forêts urbaines. Souvent, il s’agit de zones urbaines nichées dans la forêt boréale ou des îlots de verdure dans les vastes pâturages des Prairies. On y trouve de riches écosystèmes de fonds de rivière, des parcs de trembles et des forêts de chênes, de frênes et de conifères. Des décennies d’efforts de plantation sur des terrains privés et publics ont aussi permis de créer des haies brise-vent protectrices, des rues bordées d’arbres ainsi que des cours et des parcs ombragés. Ces arbres sont toutefois menacés par des maladies et des ravageurs forestiers envahissants ainsi que par les changements climatiques. Une gestion et un entretien constants sont nécessaires pour assurer la santé de ces précieux atouts et un plan de gestion de la forêt urbaine est un outil indispensable pour protéger ces ressources. La province du Manitoba est consciente que, pour élaborer un tel plan, la première étape pour les collectivités consiste à procéder à un inventaire des arbres. Même si plusieurs localités manitobaines commencent également à comprendre la valeur des inventaires d’arbres (et à terme des plans de gestion de la forêt urbaine), elles n’ont pas nécessairement la capacité interne pour développer et entretenir une telle base de données.

En 2017, la Division de la gestion de la foresterie et des tourbières du ministère de l’Agriculture et du Développement des ressources du Manitoba a commencé à élaborer un modèle destiné à aider les collectivités à créer un inventaire des arbres communautaires, une tâche qui pourrait leur sembler insurmontable. Nous avons testé différents programmes et outils de collecte de données afin de déterminer les techniques les plus efficaces et les plus simples à utiliser et nous avons reçu des commentaires des spécialistes de l’arboriculture et du personnel des travaux publics dans les localités partenaires. La province travaille aujourd’hui avec les municipalités, les districts de conservation, les écoles, les villes et les localités en utilisant ArcGIS Online (AGOL) pour créer des inventaires d’arbres communautaires, stockés dans le compte d’organisation du Manitoba. La Division de la gestion de la foresterie et des tourbières propose de la formation et une assistance technique en continu, tandis que les collectivités fournissent du personnel et de l’équipement.

À terme, l’initiative d’inventaire des arbres communautaires au Manitoba vise à aider les collectivités à renforcer la diversité, à gérer les espèces envahissantes et à protéger leurs ressources naturelles importantes pour les générations à venir, tout en constituant une base de données complète des arbres urbains à l’échelle de la province.

Pour en savoir plus sur ce projet passionnant, appelez la ligne dédiée au 204-945-7866 ou écrivez à treeline@gov.mb.ca. Nous vous répondrons avec plaisir.