12 décembre 2018  

La toute première conférence sur la foresterie urbaine de la région atlantique s’est tenue à Moncton (Nouveau-Brunswick) en 2014. Cet événement avait rassemblé des représentants des gouvernements municipaux et provinciaux, des arboristes certifiés, des forestiers, des techniciens, des promoteurs, des planificateurs, des architectes-paysagistes, des architectes, des professionnels des pépinières et activités connexes, des étudiants en foresterie urbaine, des entreprises de service public, des horticulteurs, des groupes de gestion des bassins hydrographiques, des experts en ravageurs forestiers, des enseignants et d’autres acteurs impliqués dans la gestion des forêts au niveau des arbres de rue et/ou du peuplement forestier. En 2015, dans le cadre de l’atelier du Réseau canadien de la forêt urbaine d’Arbres Canada et en partenariat avec la section Atlantique de l’ISA à Halifax (Nouvelle-Écosse), l’Atlantic Urban Forest Collective (AUFC) a proposé un atelier destiné à engager la communauté dans un processus de réflexion pour un plan stratégique. En 2017, l’AUFC a organisé une deuxième conférence de deux jours à Fredericton (Nouveau-Brunswick).

Le comité de l’AUFC travaille présentement à l’organisation de notre conférence pour l’année 2019 qui se tiendra au mois de novembre en Nouvelle-Écosse. Nous vous communiquerons davantage de détails une fois le programme et le lieu établis. Restez à l’écoute!

La présence de l’agrile du frêne a été officiellement détectée et signalée pour la première fois dans le nord du Nouveau-Brunswick au début de l’été, annonçant une période marquée par l’imprévisibilité dans la région atlantique. Ce nuisible n’avait jusqu’alors pas pénétré dans notre région, mais nous avons désormais renforcé nos efforts de surveillance en collaboration avec toutes les parties prenantes afin d’établir de nouveaux inventaires des frênes dans la région. L’étendue de la propagation est présentement à l’étude. Les résultats seront disponibles prochainement et présentés lors de l’atelier sur la santé des forêts du Canada atlantique qui aura lieu à Moncton du 15 au 17 janvier 2019 (voir PDF ci-joint pour plus de détails).

L’automne a été une fois de plus chargé dans les Maritimes : des températures de saison chaudes jusqu’à la fin du mois d’octobre, suivies d’un hiver précoce qui a fait son apparition dès le 5 novembre avec des conditions météorologiques extrêmes (vents violents, gels précoces, fortes tempêtes de neige, persistance de la neige au sol et températures très froides, jusqu’à -19) qui ont affecté une grande partie des forêts urbaines. Des arbres matures ont été déracinés, des cimes d’arbres ont été endommagées et un grand nombre de sentiers ont dû être fermés dans les parcs municipaux, tandis que des forêts sauvages ont subi d’importants dégâts.

L’AUFC a collaboré avec les grandes municipalités au fil des années afin de veiller à l’application des plans de gestion, à la finalisation des inventaires des arbres des rues et à la progression des plans de maintenance. Les communautés plus modestes ne disposant généralement pas du personnel ni des budgets à accorder à ces opérations, l’AUFC leur fournit des ressources lorsque cela est possible. Ces ateliers régionaux ont multiplié les opportunités de réseautage pour les professionnels afin de rester connectés et de partager régulièrement leurs expériences (positives ou négatives). Élargir la visibilité des forêts urbaines à des problématiques jusqu’alors inconnues ou inattendues constitue un défi important. Les partenaires orientent et partagent leur expertise en fournissant des informations et en transférant leurs connaissances, favorisant ainsi le succès.

Des mesures positives ont par ailleurs été mises en œuvre par la communauté éducative de la région atlantique : le nouveau baccalauréat du programme de foresterie urbaine de l’Université du Nouveau-Brunswick et le programme d’arboriste de services publics de l’École des gardes forestiers des Maritimes permettront de former de nouveaux professionnels sur le marché.

De nouvelles pistes de partenariat de financement pour de futures conférences sont explorées alors que l’AUFC tente d’organiser chaque édition dans une province différente de la région atlantique tous les deux ans, en alternance avec la Conférence canadienne sur la forêt urbaine d’Arbres Canada.

 

Heather Fraser, Ville de Moncton
Représentante de la région de l’Atlantique du Réseau canadien de la forêt urbaine
Atlantic Urban Forest Collective