L’air devient frais, le vert cède sa place au blanc et voilà le temps des fêtes de retour. Le moment pour nombre d’entre nous de se lancer joyeusement comme chaque année dans la recherche d’un vrai arbre de Noël. Et pourquoi pas? En choisissant un arbre naturel, vous mettez un peu de verdure dans votre intérieur et vous pouvez profiter de tous les bienfaits que seul un arbre véritable peut offrir.

Avant de vous lancer dans cette quête, prenez en considération les quatre points suivants lorsque vous choisissez votre arbre :

  1. Soutenez le commerce local
    En plus d’appuyer les entreprises locales et de réduire la quantité d’énergie fossile utilisée lors du transport, choisir un arbre de Noël cultivé localement limite aussi le risque de propagation d’insectes et de maladies. Il existe des règlementations et des contrôles stricts concernant le déplacement des arbres de Noël pour assurer la sécurité de nos forêts, mais nous pouvons tous y contribuer!

  2. Choisissez le bon arbre pour le bon endroit
    Vous trouverez plusieurs très bonnes options d’arbres indigènes, mais veillez à prendre en compte l’aspect de chacune de ces espèces. Préférez-vous les longues aiguilles d’un pin, la rondeur des aiguilles pointues d’une épinette ou la douceur délicate d’un sapin baumier? Quelle que soit votre préférence, avoir du choix implique de la diversité. Les fermes forestières sont ainsi en mesure de cultiver et de propager différents arbres qui leur offrent une vaste gamme d’avantages le temps de leur présence sur leur terrain.

    Gardez également à l’esprit la taille de l’arbre ainsi que son envergure (comme lorsque vous choisissez un arbre à planter). Vous pouvez sans problème élaguer les extrémités à la cime de l’arbre ou des branches sur les côtés, mais n’allez pas trop loin avec les sécateurs : vous risqueriez de ruiner la forme globale de l’arbre.

  3. Assurez-vous que l’arbre est en bonne santé
    Bien qu’il soit peu probable que l’arbre soit malade, observez la base de ses aiguilles pour repérer les signes indiquant la présence d’insectes et de maladies. Il peut s’agir de taches blanches là où l’aiguille est rattachée à la branche ou de suintements noirâtres. La présence d’insectes ou de maladies aura des conséquences principalement esthétiques, mais il vaut mieux éviter de ramener quelque chose de nocif pour vos arbres locaux, surtout si vous prévoyez vous débarrasser de l’arbre dans votre jardin ou sur votre propriété.

  4. Pensez à ce que vous ferez de l’arbre après les fêtes
    Avez-vous réfléchi à un plan pour sortir l’arbre après l’avoir rentré à l’intérieur? Il est plutôt facile de le faire passer par la porte lorsqu’il est bien emballé, mais une fois que vous retirerez le filet, les branches se déploieront et les aiguilles tomberont lorsque vous devrez forcer le passage à travers la porte. Renseignez-vous sur les restrictions ou les programmes locaux en matière de ramassage d’arbres de Noël ou faites preuve de créativité pour offrir une seconde vie à votre arbre après les fêtes. De nombreuses municipalités ramassent les arbres pour en faire du compost, d’autres les utilisent comme paillis au sein de la communauté ou encore comme décorations dans des festivals d’hiver, comme la Commission de la capitale nationale à Ottawa le long du canal Rideau lors du Bal de Neige.