Peter Murphy (Ph. D.) était souvent décrit comme un homme plein de bonté et d’humilité, profondément apprécié et respecté par son entourage tant professionnel que personnel.

Né à Montréal en 1930, Peter a commencé à travailler pour l’Alberta Forest Service en 1954. Diplômé de l’Université du Nouveau-Brunswick, il s’est ensuite spécialisé en politique forestière, en comportement des feux de forêt et en histoire des forêts. En 1960, il a pris la tête du service de formation de l’Alberta Forest Service (aujourd’hui connu sous le nom de Centre de formation de Hinton) à Hinton, en Alberta. En 1973, il a rejoint l’Université de l’Alberta en tant que professeur au sein du programme de foresterie qui venait d’être créé, avant d’en devenir président en 1975 et jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite en 1995. En 2018, l’Université de l’Alberta a créé une bourse en l’honneur de Peter.

C’est une fois retraité de l’université qu’il a honoré Arbres Canada de sa présence en acceptant le poste de conseiller communautaire pour l’Alberta. Ses connaissances approfondies et ses solides relations dans le secteur de la foresterie lui ont permis de coordonner les programmes de plantations communautaires de l’organisme. Il a travaillé avec Chuck Geale, le premier président d’Arbres Canada, et s’est rapidement lié d’amitié avec lui, notamment en l’accompagnant dans de nombreuses virées en ski de fond. Durant le temps qu’il a passé à Arbres Canada, il a également noué d’étroites relations avec plusieurs de ses collègues, y compris d’autres conseillers communautaires comme Christian Walli et Gerard Fournier, entre autres. Partenaires, employés municipaux, universitaires… tous ont été conquis par sa nature modeste, son intellect et sa capacité d’écoute.

Titulaire d’une maîtrise en sciences forestières de l’Université du Montana obtenue en 1963 et d’un doctorat de l’Université de la Colombie-Britannique obtenu en 1985, Peter était également un historien reconnu, mais aussi un conteur, auteur et co-auteur de nombreux ouvrages. Il a été membre du Comité technique sur l’aménagement forestier durable de l’Association canadienne de normalisation (1994-2005), président de l’Institut forestier du Canada (1992-1994), membre et président (1992-1993) du College of Alberta Professional Foresters (2e membre) et l’un des membres fondateurs de la Forest History Association of Alberta.

Plus que tout, il aimait passer du temps dans les forêts et les montagnes de l’Alberta. Orateur régulier au musée de Jasper, il présentait dans son livre A Hard Road to Travel à propos des explorations de David Thompson (entre autres) une étude approfondie de l’histoire de la région de Jasper. Jusqu’au jour de son décès, il s’est occupé des semis qu’il avait plantés dans son cher Grey Nuns White Spruce Park à St. Albert, un parc créé grâce aux efforts concertés de Peter et d’autres membres de sa communauté pour le sauver et éviter qu’il ne soit transformé en autoroute.

Selon l’adage, le véritable sens de la vie consiste à planter des arbres dont on ne s’attend pas à profiter de l’ombre. Peter incarnait parfaitement cet adage et nous lui serons éternellement reconnaissants de l’ombre qu’il nous a apportée à toutes et à tous. Tu vas nous manquer, Peter.

Peter est décédé chez lui à St. Albert, en Alberta à l’âge de 90 ans le 29 octobre 2020, laissant derrière lui son frère, David Murphy, et sa sœur, Judy Murphy ainsi que quatre enfants (Sharon, Shelagh, Thomas et Barbara), sept petits-enfants et trois arrière-petits-enfants. Sa fille Bridget et sa femme Joan Elizabeth étaient décédées avant lui, en 2009 et en 2011 respectivement.

Si vous souhaitez faire un don en mémoire de Peter, sa famille accepte les contributions au Prix de foresterie Peter J Murphy. Pour partager vos souvenirs, visitez la page créée en sa mémoire.