Peter Wynnyczuk – Représentant de l’Ontario au Comité directeur du RCFU et directeur exécutif de l’Ontario Urban Forest Council

Que les choses ont changé au cours des deux dernières années dans le domaine de la foresterie urbaine en Ontario!

Le gouvernement provincial précédent avait très bien accueilli les programmes de tarification du carbone adoptés par d’autres compétences territoriales et appuyait les initiatives vertes à l’intention des résidents et des entreprises pour réduire notre empreinte de carbone. Le gouvernement provincial maintenant au pouvoir a viré dans une direction différente concernant le changement climatique et l’adaptation à celui-ci. Le secteur vert et celui de l’adaptation climatique, dont la foresterie urbaine fait partie, ont maintenant de nouveaux défis à relever.

Passons en revue certains événements passés et certaines possibilités futures :

  • • L’annexe 10 du projet de loi 66 a été déposée à l’Assemblée législative plus tôt cette année. Ceci aurait permis aux municipalités de passer outre aux plans officiels en matière d’aménagement, pourvu que ces nouveaux aménagements créent des possibilités d’emploi. Auparavant, les activités d’aménagement devaient faire l’objet d’un examen si elles se déroulaient sur des terres pouvant être protégées en vertu de différents plans officiels, lois provinciales et règlements administratifs de zonage. Beaucoup de temps et d’énergie ont été déployés par les organismes non gouvernementaux qui se vouent à la protection de l’environnement, les résidents, le personnel municipal et les conseils pour faire adopter des motions par plusieurs municipalités stipulant que la province ne tenait pas compte des plans officiels municipaux. Le gouvernement décida de révoquer cette annexe du projet de loi après que les gens se soient prononcés à ce sujet.
  • • Les programmes de réduction et de tarification du carbone ont été supprimés. Ces programmes visaient à financer la rénovation d’écoles et des programmes pour aider les municipalités à réduire leur dépendance à l’égard du pétrole. Le secteur de l’environnement doit maintenant rechercher un appui pour les initiatives environnementales au niveau local afin de mobiliser les gens et de formuler des politiques vertes qui seront mises en œuvre plus tard.
  • • En novembre, l’Ontario Urban Forest Council (OUFC) organisera sa conférence annuelle, conjointement avec l’atelier du RCFU pour la région de l’Ontario d’Arbres Canada, sur le sujet de la foresterie urbaine à l’échelle locale et nationale.
  • • L’OUFC continue d’appuyer une de ses conseillères – Edith George – qui fait connaître à la province depuis dix ans l’importance d’un chêne rouge associé au « Carrying Place Trail», un sentier de portage à Weston, en banlieue de Toronto, qui daterait d’avant la proclamation de la Confédération. La ville de Toronto a formé un partenariat avec des intérêts privés pour obtenir les terres qui abritent ce chêne remarquable afin de créer possiblement un petit parc. Ceci fournirait un accès communautaire aux gens qui veulent admirer cet arbre qui a été sauvé par l’acheteur de la maison sur ces terres dans les années 1960. Nous espérons pouvoir annoncer l’achat de ces terres vers la fin d’avril.
  • Au cours de la dernière année, les municipalités ont commencé à s’intéresser davantage à leurs arbres communautaires. Plus de règlements administratifs sont adoptés pour améliorer et protéger les arbres de rue. Prenons en exemple les efforts de la ville de St. Catharines. Le fait de tenir compte des arbres privés dans le cadre de politiques d’aménagement municipales ou de règlements administratifs découlant de la Loi de 2001 sur les municipalités de l’Ontario, qui sont reproduits dans la politique d’aménagement, entraîne des discussions à l’échelle municipale et communautaire sur les répercussions d’aménagements faits sur le site et hors site.

Le RCFU – région de l’Ontario – souhaite avoir encore plus de possibilités de collaborer avec des groupes de foresterie urbaine et d’autres groupes connexes pour partager de l’information et promouvoir l’intérêt envers la foresterie urbaine, en espérant qu’elle sera un jour reconnue par le gouvernement provincial.

Votre représentant de l’Ontario au Comité directeur du RCFU
Peter Wynnyczuk, directeur exécutif de l’Ontario Urban Forest Council
info@oufc.org