La plupart d’entre nous passent devant eux tous les jours, sans y prêter vraiment attention. Inébranlables et bien enracinés, les arbres sont partout autour de nous et nous apportent d’innombrables bienfaits pour lesquels ils mériteraient que nous prenions le temps de les remercier chaque jour. Ils assainissent notre air, réduisent notre stress et améliorent notre santé mentale en nous permettant de vivre plus longtemps et en meilleure santé. Ils embellissent nos collectivités tout en empêchant les inondations et l’érosion, en réduisant la criminalité et en augmentant la valeur immobilière de nos maisons. De plus, alors que le changement climatique est aujourd’hui une réalité[1], les arbres limitent ses effets en refroidissant naturellement nos villes.

Depuis des décennies, de nombreux articles décrivent le rôle essentiel des arbres et de la nature par rapport au climat mondial. Non seulement les arbres subissent les effets du climat et ont un impact sur lui, mais ils influencent également directement les températures locales[2]. Durant les mois les plus chauds, les arbres refroidissent l’air en évaporant de l’eau par leurs feuilles et ils modèrent la température du sol en apportant de l’ombre. À l’inverse, ils procurent un léger effet réchauffant à la surface du sol pendant les mois les plus froids. (Gardez cela à l’esprit lorsque vous planifiez votre jardin!)

En raison des épisodes de chaleur et de sécheresse de plus en plus fréquents, les feux de forêt et les insectes nuisibles se multiplient à travers le pays, ce qui entraîne une augmentation de la libération de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Malgré tout, les forêts canadiennes continuent de se développer et peuvent donc également séquestrer énormément de dioxyde de carbone. À long terme, les forêts canadiennes continueront de stocker de grandes quantités de carbone à un niveau relativement stable. Elles se restaureront naturellement au fil du temps et captureront à nouveau le carbone émis. Nous pouvons nous aussi contribuer à ce processus. Comme les compagnies forestières qui replantent après la récolte, les gouvernements peuvent replanter des arbres pour rétablir le couvert forestier afin d’atténuer les changements climatiques dans nos régions. Par exemple, le gouvernement de la Colombie-Britannique investit des millions de dollars dans la restauration du couvert forestier endommagé par les maladies et les feux de forêt[3], tandis que le gouvernement du Canada a également récemment décidé d’appuyer Forests Ontario et de rétablir son financement dans le cadre du programme 50 millions d’arbres en Ontario[4]. Il s’agit de deux initiatives positives visant à investir dans les forêts canadiennes alors que nous amorçons notre transition vers une économie à plus faibles émissions de carbone.

Nous savons que le changement climatique est un enjeu de taille et vous vous demandez peut-être comment apporter votre contribution. Planter des arbres est une excellente solution, mais nous ne pouvons pas nous en contenter! La réponse est assez simple : il faut évaluer votre empreinte carbone. Le principe est le même que pour gérer votre argent : vous devez d’abord déterminer où vous le dépenser avant d’identifier des moyens de faire des économies. En analysant votre consommation énergétique, par exemple le nombre de kilomètres que vous parcourez en voiture ou en avion ou la quantité d’électricité que vous utilisez, vous pouvez facilement calculer votre propre empreinte mensuelle ou annuelle, ou le volume d’émissions que vous produisez, à l’aide de notre calculatrice de carbone. À partir de là, comme pour faire des économies d’argent, vous pouvez déterminer les petits changements que vous pouvez apporter dans votre vie pour tenter de réduire votre propre empreinte et vos émissions de gaz à effet de serre. Le programme « Change for Climate » de la ville d’Edmonton est un excellent exemple d’actions que nous pouvons tous adopter : des plus simples telles que sécher vos vêtements naturellement ou les laver à l’eau froide au partage de véhicules, en passant par une meilleure isolation de votre maison et, vous l’avez deviné, la plantation d’arbres!

Planter davantage d’arbres est certes une solution pratique et économique pour lutter contre le changement climatique, mais ne laissons pas les arbres faire tout le travail : allions-nous à eux et faisons notre part. Des actions simples peuvent produire de grands résultats, et pendant que vous y êtes, la prochaine fois que vous passez devant un arbre, dites-lui merci!

[1] https://atlasclimatique.ca/changement-climatique-les-principes-de-base

[2] https://climate-woodlands.extension.org/trees-and-local-temperature/

[3] https://fesbc.ca/reforestation-investment.html

[4] https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/nouvelles/2019/06/a-loccasion-de-la-journee-mondiale-de-lenvironnement-le-gouvernement-du-canada-aide-forests-ontario-a-planter-50-millions-darbres.html