Au cours des dernières années, les programmes d’infrastructures vertes se sont multipliés dans les collectivités urbaines à travers le Canada. Alors que plus de 82 % de la population vit aujourd’hui en ville, les forêts urbaines jouent un rôle de plus en plus important à mesure que les individus prennent conscience des nombreux bienfaits que les arbres apportent à nos villes à tous les niveaux. On assiste dernièrement à un mouvement visant à replacer l’alimentation au cœur de nos villes et à reconnecter les gens avec les circuits alimentaires locaux pour promouvoir un mode de vie sain. C’est là qu’interviennent les arbres comestibles.  

Le terme « arbres comestibles » désigne tous les arbres qui produisent des fruits, des noix, des graines, des baies et des gousses propres à la consommation humaine. Les arbres comestibles présents dans les cours, les vergers, les jardins communautaires et les espaces verts communautaires ouverts constituent nos forêts comestibles. Ils s’inscrivent dans la transition qui vise à remplacer les arbres et arbustes d’ornement et de décoration par des espèces comestibles le long des boulevards et dans les espaces et parcs publics. 

Un article publié par le département d’architecture du paysage de l’Université de Selçuk en Turquie a étudié l’importance des plantes comestibles dans le paysage urbain et explique en quoi les arbres comestibles contribuent à bâtir une communauté. Le fait de relier les individus aux sources de leur alimentation présente des bienfaits sociaux et récréatifs tels qu’une amélioration de la santé et de la sécurité alimentaire dans une région. Encourager la plantation d’arbres comestibles locaux dans les jardins communautaires incite les gens à se retrouver pour les entretenir, récolter leurs fruits et en apprendre davantage sur différents arbres. En parallèle, cela leur donne l’opportunité de se reconnecter à leur terre et à leur nourriture en établissant une communauté alimentaire autour d’eux. Rendre la cueillette accessible au public suscite par ailleurs un sentiment de fierté chez les membres de la communauté et les encourage à explorer leur propre ville.

Les arbres comestibles constituent également une source de nourriture durable et locale qui contribue à améliorer la variété alimentaire et la nutrition. Ils enseignent à chacun l’importance d’une alimentation saine : avoir accès à des aliments sains et nutritifs améliore la qualité de vie. En outre, les produits cultivés localement permettent d’économiser des ressources en réduisant la quantité d’énergie nécessaire au transport de la nourriture sur de longues distances.

Une étude publiée dans Urban Forestry & Urban Greening aborde l’importance du rôle des arbres comestibles dans le cadre du développement communautaire dans certains quartiers de Seattle. En transformant les espaces verts publics de la ville qui avaient jusque-là une vocation purement ornementale en paysages comestibles grâce à des partenariats entre les différents acteurs de la communauté, on encourage le bien-être social et les pratiques environnementales tout en réalisant un investissement à long terme.

Destiné à promouvoir la plantation d’arbres comestibles dans les collectivités, le programme Arbres comestibles d’Arbres Canada a financé depuis 2012 la plantation de plus de 10 000 arbres dans 150 collectivités à travers le Canada. Les municipalités, les écoles et les jardins communautaires peuvent soumettre une demande de subvention pour planter des arbres fruitiers ou à noix comestibles dans leur voisinage.

Alors que près d’1 Canadien sur 12 est victime d’insécurité alimentaire, la plantation d’arbres comestibles au sein de nos collectivités et de nos quartiers apparaît comme une approche fondée sur le bon sens et tournée vers l’avenir.