En préparant et en rédigeant cette mise à jour pour le mois de mai, je réalise non seulement à quel point la vie du secteur de la foresterie a été bouleversée au cours des deux derniers mois, mais aussi le caractère essentiel de la foresterie pour le Canada atlantique : le papier hygiénique ROYALE® est fabriqué ici même à Dieppe, au Nouveau-Brunswick et les équipements de protection personnelle actuellement très demandés utilisent de la pâte de bois pour fabriquer des chemises d’hôpital.

L’industrie forestière continue malgré tout d’avancer et la valeur de ses ressources augmente alors que les équipes retournent dans les bois pour éclaircir et effectuer des récoltes sélectives. Les scieries rouvrent et le bois se remet en mouvement alors que les constructions reprennent. Nous sommes reconnaissants que le secteur forestier, l’un des principaux moteurs économiques du Nouveau-Brunswick, soit sollicité dans une période où de nombreux autres domaines sont à l’arrêt. La valeur des arbres augmente et les débats sur le pouvoir d’achat local vont bon train!

Partout dans notre région, on a observé des conséquences similaires sur la foresterie urbaine suite à la COVID -19 : réduction du personnel sur site et quarts de travail échelonnés afin de limiter le nombre de personnes dans les bâtiments en tout temps. Cette année, aucun étudiant ne sera embauché durant l’été afin d’aider dans le cadre des programmes de plantation et d’entretien. Halifax, en particulier, s’efforce toujours de gérer les suites de l’ouragan Dorian de l’année dernière. Les saisons de plantation sont en retard à travers la région en raison de l’ouverture tardive des pépinières. Les événements de plantation avec de grands groupes d’entreprises prévus cette saison sont tous en suspens, avec la possibilité de planter cet automne ou d’attendre jusqu’au printemps prochain. À l’heure actuelle, il reste beaucoup d’inconnues, chaque province adoptant des règles différentes.

Nous constatons toutefois également une reprise des activités en matière de foresterie urbaine. L’entretien des arbres est renforcé dans les parcs urbains, en se concentrant sur le nettoyage des sentiers. Le bois est broyé sur site alors qu’on observe une pression croissante pour garder les parcs ouverts et sécuritaires. L’application de TreeAzin va reprendre à Fredericton, au Nouveau-Brunswick cet été sur environ 80 arbres. Davantage de pièges collants à prisme vert seront installés dans les plus grandes municipalités à travers la région cet été et cet automne alors que les villes luttent contre l’agrile du frêne et prévoient un budget à cet effet. Cet automne, du 23 au 25 novembre, au Zatzman Sportsplex de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, Landscape Nova Scotia accueillera la prochaine édition de la conférence HortEast. Restez à l’écoute pour en savoir plus.

Alors que nous traversons cette pandémie, les municipalités de la province de l’Atlantique sont de retour au travail avec une capacité réduite, mais les travaux arboricoles ont bien lieu alors que nous tentons tous de nous adapter à cette nouvelle réalité. Prenez soin de vous et sortez prendre l’air : la forêt nous apporte bien plus que des arbres.