Dans l’intérêt de la santé publique, les équipes de foresterie urbaine municipales et privées doivent déterminer si et comment elles continuent de travailler en ces temps incertains. Il convient de décider quels travaux devraient ou doivent être faits. Identifier les activités « essentielles » peut aider les décideurs à prendre les mesures appropriées afin de limiter l’exposition de leurs employés à la COVID‑19, tout en garantissant la sécurité des villes et des rues. En gardant cela à l’esprit, les chefs de file du secteur de l’International Society of Arboriculture (ISA) et de la Tree Care Industry Association (TCIA) se sont réunis afin de formuler des recommandations sur ce qui devrait être considéré comme de l’entretien arboricole « essentiel ». Cette liste devrait aider à renforcer et à défendre les décisions liées au déploiement et au maintien des équipes là où cela est nécessaire.

L’ISA et la TCIA recommandent le maintien des activités uniquement si elles rentrent dans l’une des trois larges catégories suivantes :

  1. la protection des infrastructures;
  2. le maintien de la sécurité publique de nos collectivités;
  3. la protection contre la propagation de ravageurs envahissants et/ou néfastes.

Ces catégories ont été identifiées comme les plus importantes à maintenir malgré les restrictions et les recommandations des autorités de la santé publique. Dans le cas contraire, cela pourrait entraîner une augmentation indésirable d’arbres en mauvaise condition lorsque le public retournera dans les rues, les parcs ou tout simplement à l’extérieur. Il relève de la responsabilité de chaque ville et entreprise de déterminer la part appropriée des activités ci-dessus que leurs équipes doivent assurer.

Pour plus de renseignements, lisez l’intégralité de la déclaration de l’ISA et de la TCIA (en anglais).