Adaptation au changement climatique

L’action climatique suscite un sentiment d’urgence de plus en plus marqué partout dans le monde et les professionnels de la foresterie urbaine ne se contentent plus de réfléchir à la manière dont la forêt urbaine peut aider à atténuer le changement climatique, ils identifient également les moyens dont elle dispose pour s’adapter au mieux dans les décennies à venir alors que l’arrivée de bouleversements climatiques majeurs est aujourd’hui une certitude. Dans la région de Vancouver, la modélisation actuelle du climat indique que l’on peut s’attendre à des changements radicaux en matière de conditions climatiques d’ici 2050 avec plus de deux fois plus de journées d’été enregistrant des températures supérieures à 25 °C et une diminution de 20 % des précipitations estivales. Le district de Metro Vancouver (MV) en Colombie-Britannique est une fédération constituée de 21 municipalités membres et d’une Première Nation signataire représentant plus de la moitié des 5 millions de résidents de la province. Depuis 2015, MV travaille avec ses membres à l’élaboration d’une initiative sur l’adaptation climatique de la forêt urbaine à l’échelle régionale. À travers ce processus, un cadre de référence en matière d’adaptation de la forêt urbaine au changement climatique a été développé ainsi qu’un ensemble d’outils de planification comprenant un guide de conception et une base de données de sélection des espèces d’arbres. Ce projet constitue un bon exemple de l’efficacité et de la rentabilité d’une planification collaborative et régionale en matière de forêt urbaine, qui permet d’éviter la duplication des efforts individuels des municipalités tout en travaillant à une échelle qui reconnaît la nature régionale des répercussions du changement climatique. Forts de ces précieux outils, les différents membres de MV peuvent maintenant poursuivre la planification et la gestion de leurs forêts urbaines respectives.

Baccalauréat en foresterie urbaine

Le Baccalauréat en foresterie urbaine (BFU) de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) poursuit son développement et compte désormais plus de 220 étudiants de premier cycle. Au cours de l’année qui vient de s’écouler, des changements conséquents ont été apportés à cette formation à travers l’ajout de facultés, de nouveaux cours et de modifications du programme. Précédemment au programme de foresterie urbaine de Virginia Tech, Susan Day a rejoint l’UBC en janvier 2019 en tant que directrice du programme BFU. Parmi les nouveaux arrivants en 2019, on compte également Lorien Nesbitt, un professeur adjoint spécialisé en équité environnementale et Andrew Almas, un chargé de cours auparavant basé à l’Université de Toronto. En tant que directrice du programme, Susan Day est déterminée à continuer à créer des liens avec la communauté professionnelle de la région du Pacifique.

Grâce à la mise en relation de professionnels de la foresterie urbaine dans le secteur public et privé et d’organisations professionnelles régionales, dont l’association des forestiers professionnels de la Colombie-Britannique et la section du Pacifique Nord-Ouest de l’International Society of Arboriculture, avec le baccalauréat en foresterie urbaine, de nombreuses opportunités de collaboration ont vu le jour et continueront d’être explorées dans la région Pacifique en parallèle de notre progression collective.