Tempêtes, inondations et feux de forêt : les effets des changements climatiques se manifestent de plus en plus fréquemment et intensément. C’est pourquoi il est plus essentiel que jamais de poursuivre nos efforts pour planter et entretenir des arbres dans les collectivités et les espaces sauvages.

Grâce à son Programme national de verdissement, Arbres Canada plante des arbres dans cinq régions canadiennes – la Colombie-Britannique, les Prairies, l’Ontario, le Québec et les provinces de l’Atlantique – qui ont besoin d’être boisées ou reboisées. Mais pour cela, nous avons besoin d’aide.

Nous dépendons de particuliers, d’organisations et de collectivités qui mettent à disposition des terres pour soutenir ce programme de plantation à grande échelle. Depuis 2005, Arbres Canada s’est associé à plus de 17 communautés de Premières Nations pour planter plus d’un million d’arbres sur leurs territoires traditionnels. D’ici la fin de l’année 2022, nous espérons voir ce chiffre dépasser 1,2 million.

« C’est un honneur de collaborer avec des communautés de Premières Nations et d’en apprendre davantage sur leurs besoins en foresterie. Fondés sur un respect mutuel des espaces naturels, ces partenariats contribuent à la réhabilitation des forêts et à la restauration des écosystèmes au profit de la population et de la faune de la région », affirme Nicole Hurtubise, directrice générale d’Arbres Canada.

Programme national de verdissement – Profil de partenaire

McLeod Lake

Qui? Ce projet de plantation est une collaboration entre la Première Nation de McLeod Lake et Arbres Canada. La Première Nation de McLeod Lake fait partie du groupe de peuples autochtones Tse’khene et inclut les nations de Fort Ware (Kwadacha) et d’Ingenika (Tseh Kay Dene).

Où? Sud de Mackenzie, en Colombie-Britannique

Détails sur le projet : Ce projet correspond à la deuxième année d’un programme de plantation de deux ans. En 2021, la Première Nation de McLeod Lake a planté 4 500 000 arbres, dont 225 000 avec le soutien d’Arbres Canada. En 2022, 1 700 000 arbres supplémentaires seront plantés pour terminer ce projet de reboisement. Cette ancienne forêt vierge a subi une infestation de dendroctone de l’épinette qui l’a presque entièrement décimée. Le site était peuplé d’épinettes et de pins vieux de 150 ans ainsi que d’autres espèces comme les trembles et les douglas de l’intérieur.

On a récupéré le bois sur le site, qui sera réhabilité sur une surface totale de 3 750 hectares. Ce projet permet de gagner environ 30 ans par rapport au reboisement naturel.

 

Toutes les photos sur cette page sont une gracieuseté de Spectrum Resource Group Inc.