fbpx
Treetops

Programme National de Verdissement

Le Programme national de verdissement vise à planter des semis à l’échelle du Canada dans des lieux qui ont besoin d’être boisés ou reboisés.


Visitez nos autres programmes actifs ici :
Reboisement et compensation des émissions de carbone →

Aidez-nous à verdir notre Pays!

En plus de la restauration des forêts et des habitats fauniques, le Programme national de verdissement contribue à assainir l’air et les cours d’eau puisque les arbres jouent un rôle important dans le filtrage des polluants dans l’air et dans le sol.

Examinez les initiatives environnementales suivantes pour votre entreprise ou organisme:

Reconnaissance des Employés

Pour les accomplissements d’employés ou de l’entreprise/organisme

Reconnaissance des Clients et du Personnel

Selon le client ou basé sur la vente de produit

Mesures Incitatives

Acquisition de courriels ou participations à des sondages

Responsabilité Sociale des Entreprises

pour aider à compenser les impressions au bureau, l’utilisation de papier, le kilométrage et / ou la consommation énergétique basé sur le pourcentage des ventes mensuelles, trimestrielles ou annuelles

Nos sites de plantation

Prairies

Description du projet : L’objectif de ce projet est de rétablir un couvert forestier composé d’arbres indigènes de la forêt boréale sur ces anciennes terres agricoles marginales utilisées pour la culture de plantes fourragères vivaces, le pâturage et le bétail. Deux zones de plantation se trouvent dans l’aire de conservation North Star près de Manning, en Alberta. Ces zones sont formées d’une mosaïque de forêt boréale mixte ancienne, de terres humides, de prairies de fauche et d’anciennes pâtures pour le bétail où le couvert forestier indigène sera rétabli.

Impact environnemental : Les arbres plantés contribueront à défragmenter le paysage, tout en ayant des effets à long terme positifs sur l’hydrologie, mais aussi sur les écosystèmes aquatique et terrestre. Les arbres créeront un habitat pour la faune, aideront à séquestrer le carbone et offriront des possibilités récréatives.

Espèces plantées : Épinette blanche (Picea glauca)

Propriétaire : Alberta Conservation Association

Ontario

Description du projet : Ce projet de boisement rural est situé près de la ville de North Bay, en Ontario. La région environnante compte un grand nombre de fermes en jachère ou de champs de pâturage où l’on trouve actuellement plusieurs espèces de graminées introduites. Les propriétaires de terrain rencontrent souvent des difficultés pour rétablir la forêt dans la région à cause d’une grande concurrence des graminées, des joncs et des arbustes qui poussent sur l’argile.

Impact environnemental : Le projet vise à rétablir la forêt sur ces sites en plantant 60 000 arbres qui apporteront de multiples avantages : protection contre le vent, ombre, habitat pour la faune et embellissement du paysage.

Espèces plantées : Épinette noire (Picea mariana). Comme le matériel de reproduction prévu pour ce projet est de plus grande taille, les semis ont plus de chance de faire concurrence aux graminées et de s’établir durant la première saison de croissance.

Propriétaire : Plusieurs propriétaires fonciers

Colombie-Britannique

Projet No 1

Description du projet : Ce projet de restauration urbaine mené par la Ville de New Westminster sera mis en œuvre dans quatre des plus grandes zones d’habitat et de sentiers récréatifs de la ville. L’augmentation de la population dans ce cadre urbain a grandement modifié le paysage naturel, et les forêts anciennes d’origine qui caractérisaient auparavant cette région ont disparu. Ce projet permettra d’améliorer la participation, l’intendance et la sensibilisation communautaires en matière de restauration écologique, mais aussi de renforcer la reconnaissance culturelle des populations autochtones et l’accès à des informations concernant les usages traditionnels des plantes et des arbres nouvellement plantés.

Impact environnemental : Ce projet permettra d’améliorer l’intégrité écologique globale, d’optimiser les ressources et d’apporter un plus grand nombre de bienfaits à long terme pour la faune et la communauté. Un éventail de services liés à l’écosystème seront mis en œuvre dans le cadre de ce projet, y compris l’amélioration du fonctionnement de l’écosystème forestier, comme la production de biomasse, la pollinisation, la dispersion de graines, la résistance aux tempêtes, la régulation et l’atténuation des feux, le contrôle des ravageurs indigènes et des insectes envahissants ainsi que la séquestration du carbone.

Espèces plantées : Ce projet comporte l’un des éventails les plus variés d’espèces d’arbres et d’arbustes indigènes du Programme national de verdissement d’Arbres Canada. Ces espèces comprennent entre autres : le douglas vert (Pseudotsuga mensiezii), la pruche de l’Ouest (Tsuga heterophylla), l’if de l’Ouest (Taxus brevifolia), l’épinette de Sitka (Picea sitchensis), le sapin grandissime (Abies grandis), le thuya géant (Thuja plicata), l’érable de Douglas (Acer glabrum), l’érable à grandes feuilles (Acer macrophyllum), le cornouiller du Pacifique (Cornus nutallii), l’érable circiné (Acer circinatum), le noisetier à long bec (Corylus cornuta var. californica), le cornouiller stolonifère (Cornus sericea), le gadellier visqueux (Ribes viscosissimum), l’amélanchier à feuilles d’aulne (Amelanchier alnifolia), la symphorine blanche (Symphcarpos albus) et l’airelle à petites feuilles (Vaccinmium parvifolium).

Propriétaire : Ville de New Westminster

Colombie-Britannique

Projet No 2

Description du projet : Ce projet permettra de planter environ 20 000 arbres afin d’appuyer la restauration des zones riveraines le long des rivières Tranquille et Atleo. Il s’inscrit également dans le cadre d’un programme sur plusieurs années de la Redd Fish Restoration Society qui vise à restaurer l’habitat du poisson dans la région.

Impact environnemental : Les arbres plantés permettront de diversifier et de restaurer la végétation indigène et d’améliorer la stabilité de l’écosystème à long terme. Dans le cadre d’un plus vaste effort de restauration de l’écosystème, cette plantation d’arbres sera bénéfique à un grand nombre d’espèces fauniques, dont certaines espèces menacées de saumon, de mammifères et d’oiseaux côtiers.

Espèces plantées : épinette de Sitka (Picea sitchensis), genévrier de Virginie (Thuja plicata), sapin baumier (Abies balsamea), aulne (Alnus sp.), saule (Salix sp.)

Propriétaire : South Island Natural Resource District – Gouvernement de la C.-B.

Prairies

Description du projet : Ce site se trouve à FortWhyte Alive, à Winnipeg. FortWhyte Alive est un espace vert urbain aménagé de 660 acres situé sur le territoire visé par le Traité no 1. FortWhyte Alive est établi sur une mine d’argile et une cimenterie désaffectées.

Impact environnemental : FortWhyte Alive propose des activités, des espaces naturels et des installations pour encourager l’éducation environnementale et les loisirs en plein air. La plantation au centre éducatif apportera de nombreux bienfaits dont de l’ombre, un abri, des avantages récréatifs, un habitat pour la faune, la rétention du sol, la beauté esthétique et la purification de l’air. FortWhyte Alive fait la promotion de la sensibilisation au monde naturel et de sa compréhension ainsi que des actions qui mènent à la durabilité.

Espèces plantées : saule à feuilles aiguës (Salix acurfolia), sapin baumier (Abies balsamea), pin gris (Pinus banksiana), érable à Giguère (Acer negundo) et épinette blanche (Picea glauca)

Propriétaire : FortWhyte Alive

Ontario

Projet No 1

Description du projet : Ce projet unique prévoit le boisement d’une propriété de 38 acres située sur l’île Wolfe dans l’autorité de conservation de la région de Cataraqui, le long du fleuve Saint-Laurent. Les 30 400 arbres plantés formeront une forêt dédiée à la mémoire du père du propriétaire du terrain.

Impact environnemental : Une fois établis, ces nouveaux peuplements d’arbres offriront un habitat et de l’ombre pour la faune, réduiront l’érosion du sol, préviendront les inondations et étendront le couvert forestier global de l’île.

Espèces plantées : pin blanc (Pinus strobus), épinette de Norvège (Picea abies), mélèze laricin (Larix laricina), érable à sucre (Acer saccharum), chêne à gros fruits (Quercus macrocarpa)

Ontario

Projet No 2

Description du projet : Ce projet prévoit la plantation de 8 000 arbres au sein de l’Office de protection de la nature d’Ausable-Bayfield. Ces plantations contribueront à restaurer les conditions forestières naturelles du site et à favoriser la biodiversité sur environ 7,3 hectares.

Impact environnemental : Auparavant utilisées pour l’agriculture, ces terres seront gérées en vue de la restauration écologique et complèteront la zone humide d’importance provinciale de Hay Swamp. Cette restauration de la forêt renforcera la diversité des espèces par la plantation massive de différentes essences d’arbres.

Espèces plantées : pin blanc (Pinus strobus), chêne rouge (Quercus rubra), chêne blanc (Quercus alba), chêne à gros fruits (Quercus macrocarpa), bouleau à papier (Betula papyrifera), caryer ovale (Carya ovata), tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera), cerisier tardif (Prunus serotina), mélèze laricin (Larix laricina), érable argenté (Acer saccharinum), épinette blanche (Picea glauca)

Propriétaire : Office de protection de la nature d’Ausable-Bayfield

Québec

Description du projet : Situé dans la région du Lac-Saint-Jean, ce projet permettra la remise en production forestière de parcelles mal regénérées de terres publiques intramunicipales.

Il s’agit d’un territoire forestier à proximité du milieu urbain. Ce site est utilisé par différents types d’utilisateurs notamment un club de chien de traineau, des amateurs de plein-air et des chasseurs. La plantation et la remise en production permettront donc d’améliorer le potentiel récréatif de ce secteur.

Impact environnemental : L’augmentation de la production forestière des parcelles mal régénérées améliorera la qualité de l’air et augmentera la séquestration du carbone dans la région. Cela contribuera aussi fortement à la création d’habitats fauniques qui soutiendront une diversité d’espèces sauvages vivant dans la région.

Espèces plantées : épinette noire (Picea mariana), mélèze laricin (Larix laricina), pin gris (Pinus banksiana)

Propriétaire : MRC du Domaine-du-Roy

Atlantique

Description du projet : Située sur l’isthme de Chignecto, cette bande de terre de 23 kilomètres relie la partie continentale de la Nouvelle-Écosse au Nouveau-Brunswick ainsi qu’au reste du continent. Cet isthme est le seul corridor terrestre permettant le déplacement de la faune et de la flore entre les deux provinces. Il est toutefois rapidement fragmenté par les coupes rases, les projets de développement et les transports. La résilience de la région de Tantramar est entièrement liée à la santé écologique de l’isthme, ce qui en fait une priorité pour les initiatives de conservation.

Impact environnemental : Replanter des arbres dans les zones qui ont subi des coupes rases et protéger la forêt mature sur l’isthme de Chignecto aura des impacts significatifs sur la résilience de la région par rapport au changement climatique. Les arbres qui sont généralement plantés dans le cadre d’un reboisement à la suite d’une coupe rase ne peuvent pas s’adapter à un changement climatique et ne peuvent pas grandir au sein d’écosystèmes forestiers sains et diversifiés qui atténuent le changement climatique, stockent du carbone et empêchent les inondations. Alors que les organismes de conservation traditionnels donnent la priorité aux terrains boisés matures « intacts », Community Forests International cible les écosystèmes qui ont subi un changement important d’utilisation des terres dans le passé et qui sont prêts pour un avenir résilient.

Espèces plantées : pin blanc (Pinus strobus), thuya occidental (Thuja occidentalis), pruche de l’Est (Tsuga canadensis), épinette rouge (Picea rubens), épinette blanche (Picea glauca), épinette noire (Picea mariana), chêne rouge (Quercus rubra), bouleau jaune (Betula alleghaniensis), érable à sucre (Acer saccharum)

Propriétaire : Community Forests International

Colombie-Britannique

Description du projet : Ce projet permettra la plantation de 50 000 arbres afin d’appuyer la restauration des zones riveraines le long des rivières Tranquille et Atleo dans le cadre des programmes sur plusieurs années de la Redd Fish Restoration Society qui visent à restaurer l’habitat du poisson dans la région.

Impact environnemental : Les arbres plantés permettront de diversifier et de restaurer la végétation indigène et d’améliorer la stabilité de l’écosystème à long terme. Dans le cadre d’un plus vaste effort de restauration de l’écosystème, cette plantation d’arbres sera bénéfique à un grand nombre d’espèces fauniques, dont certaines espèces menacées de saumon, de mammifères et d’oiseaux côtiers.

Espèces plantées : épinette de Sitka (Picea sitchensis), cèdre rouge (Thuja plicata), sapin baumier (Abies balsamea), aulne (Alnus sp.), saule (Salix sp.)

Propriétaire : South Island Natural Resource District – Gouvernement de la C.-B.

Prairies

Description du projet : Ce projet permettra de planter 140 000 semis d’épinette blanche (Picea glauca) à proximité de la municipalité rurale de Stuartburn, au Manitoba. L’objectif est d’établir un couvert forestier permanent sur ce site fragile et détérioré qui était utilisé pour la pâture il y a de nombreuses années et qui ne se régénérera pas de lui-même. Il y a quelques années, une violente tempête de vent a déraciné des arbres et de fortes pluies ont entraîné l’érosion du sol le long de la rivière Roseau. Ces arbres permettront d’assurer la rétention de la neige, la protection contre le vent et le bruit et la réduction de la quantité de poussière provenant de la circulation de véhicules, mais aussi d’apporter des bienfaits récréatifs pour la population locale.

Impact environnemental : Cette plantation apportera de la nourriture pour la faune, restaurera les corridors fauniques, embellira la zone, favorisera la séquestration de carbone et assainira l’air pour le bien de toutes et tous. D’un point de vue environnemental, cette plantation est importante, car les nouveaux arbres plantés protègeront le bassin hydrographique autour de la décharge/zone de station de transfert et contribueront à limiter la pollution du sol, retenir la neige et améliorer la qualité de l’eau et la santé du bassin hydrographique en diminuant la quantité de ruissellement des eaux de pluie et de crues.

Espèces plantées : épinette blanche (Picea glauca)

Propriétaire : Municipalité rurale de Stuartburn

Ontario

Description du projet : Arbres Canada s’est associé à Conservation Sudbury et à la municipalité du Grand Sudbury afin d’appuyer la restauration de la zone de conservation de Maley et des aires alentours qui ont été impactées par les activités historiques d’exploitation forestière et minière. Cette zone a été touchée par les anciennes activités forestières et minières qui ont laissé la zone privée de végétation et parfois contaminée par des acides et des métaux, et les sols érodés, exposant de nombreux fonds rocheux. Les bouleaux gris et bouleaux à papier ont repeuplé la plupart des zones, mais manquent encore de croissance et ont de multiples troncs dans les régions qui n’ont pas été traitées avec du calcaire agricole broyé. C’est pourquoi le site ne se régénère pas par lui-même et a besoin d’une intervention humaine pour restaurer l’écosystème. En 2021, ce projet d’Arbres Canada renforcera la diversité des plantes en plantant des arbres et des arbustes indigènes.

Impact environnemental : L’objectif est de soutenir la restauration de zones au sein de la municipalité et aux alentours touchées par les activités historiques d’exploitation forestière et minière.

Espèces plantées : aulne crispé (Alnus viridis ssp. Crispa), bouleau jaune (Betula alleghaniensis), chêne rouge (Quercus rubra), amélanchier à branches rouges (Amelanchier sanguinea), érable à épis (Acer spicatum), amélanchier glabre (Amelanchier laevis), amélanchier stolonifère (Amelanchier stolonifera), viorne cassinoïde (Viburnum cassinoides)

Propriétaire : Conservation Sudbury

Québec

Description du projet : Ce projet permettra la plantation de 20 000 semis dans la réserve Kitigan Zibi Anishinabeg. Il apportera des bienfaits sociaux, écologiques, économiques et biologiques. Il contribuera également à assainir le bassin versant de la région et augmentera la séquestration de dioxyde de carbone qui participe à l’atténuation du changement climatique. À terme, la restauration de cette forêt créera un habitat pour une grande variété d’oiseaux, d’amphibiens, de petits mammifères, de chevreuils et d’ours.

Impact environnemental : Ce projet de plantation permettra de restaurer le couvert forestier afin d’augmenter la diversité des espèces, d’améliorer l’habitat faunique, de créer des corridors fauniques, mais aussi de renforcer la stabilisation des sols et les caractéristiques hydrologiques de la région.

Espèces plantées : mélange de feuillus (chêne rouge (Quercus rubra), érable à sucre (Acer saccharum), bouleau (Betula alleghaniensis), pin blanc (Pinus strobus))

Propriétaire : Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg

Atlantique

Description du projet : Le site est situé sur l’isthme de Chignecto, la bande de terre de 23 kilomètres qui relie la partie continentale de la Nouvelle-Écosse au Nouveau-Brunswick ainsi qu’au reste du continent. Cet isthme est le seul corridor terrestre permettant le déplacement de la faune et de la flore entre les deux provinces. Il est toutefois rapidement fragmenté par les coupes rases, les projets de développement et les transports. La résilience de la région de Tantramar est étroitement liée à la santé écologique de l’isthme qui est aujourd’hui grandement menacée. C’est pourquoi il constitue une zone prioritaire pour les initiatives de conservation.

Impact environnemental : Replanter des arbres dans les zones qui ont subi des coupes rases et protéger la forêt mature sur l’isthme de Chignecto aura des impacts significatifs sur la résilience de la région par rapport au changement climatique. Les arbres qui sont généralement plantés dans le cadre d’un reboisement à la suite d’une coupe rase ne peuvent pas s’adapter à un changement climatique et ne peuvent pas grandir au sein d’écosystèmes forestiers sains et diversifiés qui atténuent le changement climatique, stockent du carbone et empêchent les inondations. Alors que les organismes de conservation traditionnels donnent la priorité aux boisés matures « intacts », Community Forests International cible les écosystèmes qui ont subi un changement important d’utilisation des terres dans le passé et qui sont prêts pour un avenir résilient.

Espèces plantées : pin blanc (Pinus strobus), thuya occidental (Thuja occidentalis), pruche du Canada (Tsuga canadensis), épinette rouge (Picea rubens), épinette blanche (Picea glauca), chêne rouge (Quercus rubra), bouleau jaune (Betula alleghaniensis), érable à sucre (Acer saccharum)

Propriétaire : Community Forests International

Anciens sites de plantation et taux de survie

Pour les prestataires de plantation d’arbres :

Nous sommes constamment à la recherche de potentiels prestataires de plantation d’arbres qui souhaitent participer à des projets de plantation dans le cadre de notre Programme national de verdissement.

Il est préférable qu’une même entreprise prenne en charge un projet de plantation d’arbres dans son ensemble. Lorsque de nouvelles possibilités de financement se présenteront, tous les projets soumis seront pris en considération.

Les projets seront retenus en fonction des critères détaillés dans la demande de propositions.

Pour les propriétaires fonciers :

Arbres Canada encourage les propriétaires canadiens à présenter une demande pour participer à notre Programme national de verdissement qui vise à accompagner les propriétaires fonciers dans la réalisation de leur projet de plantation dans des régions qui ont besoin d’être boisées ou reboisées, ou dont l’écosystème doit être restauré.

Quelles propriétés sont admissibles?

Les propriétés admissibles comprennent :

  • les zones auparavant utilisées pour des rotations de cultures;
  • les prés, les prairies et les zones riveraines;
  • les terrains boisés qui pourraient bénéficier d’une amélioration.

La zone de plantation doit être d’au moins 4 hectares (10 acres).

Les propriétés non admissibles comprennent :

  • les zones qui font actuellement l’objet d’un permis de tenure forestière pour la future récolte de bois à des fins commerciales;
  • les sites sur lesquels le reboisement est mandaté par la législation provinciale suite à des perturbations et/ou des extractions de ressources;
  • les milieux humides et les sites inondés de manière permanente, les sites sur lesquels a lieu une rotation de cultures active; et
  • les sites fréquentés par du bétail.

Il existe des exceptions à ces critères d’admissibilité. Pour toute question concernant l’admissibilité et pour obtenir de l’aide pour présenter une demande, veuillez contacter la gestionnaire du Programme national de verdissement.

Canada, BC, Vancouver. Tree Canada event, Everett Crowley Park

Commencez à verdir votre environnement aujourd’hui!

Des environnements plus sains prennent racine