Magog, Québec 2008Nos objectifs pour la RCFU (Réseau canadien de la forêt urbaine) et la SCFU (Stratégie canadienne sur la forêt urbaine) sont de favoriser un meilleur apprentissage, tant au niveau national qu’international, fournir un espace pour les gens de se réunir et de construire une communauté nationale de foresterie urbaine.

Grâce au généreux soutien de la Banque TD, des changements positifs ont été réalisés au cours des deux dernières années. Voici quelques faits saillants :

Créer des partenariats avec et des organismes nationales et internationales, y compris le Service canadien des forêts, la Fédération canadienne des municipalités, les Instituts de recherche en santé et Arbor Day Foundation.

Publier à chaque 3 à 5 ans le Sondage sur l’état des forêts municipales au Canada . L’information recueillie comprend des détails sur les budgets, les systèmes d’inventaire, le couvert forestier, les règlements et les enjeux sociaux.

Mettre à jour l’image du site Web du Réseau canadien de la forêt urbaine , augmenter le nombre d’inscription et faire le suivi de nos membres à travers notre liste de diffusion. Nous avons maintenant plus de 800 membres à travers le Canada et nous constatons plus d’activité sur nos pages de médias sociaux (Facebook et Twitter).

Le lancement d’une plateforme permettant la soumission de nouvelles et d’articles. C’est un défi pour les communautés d’avoir accès à l’information provenant de différentes régions du Canada. Nous voulons offrir un espace pour les organismes et les individus où partager leurs histoires et leurs idées. Les soumissions varient, passant des anecdotes personnelles jusqu’aux réflexions face à la recherche scientifique.

Web pic

Dr. Adrina C. Bardekjian, MFC, Ph.D., Gestionnaire des Programmes forestiers urbains et du développement de la recherche

La participation dans deux projets de recherche cette année : la première était une évaluation nationale des besoins de la foresterie urbaine municipale avec le Service canadien des forêts et la seconde est une enquête nationale sur les besoins de la recherche en foresterie urbaine avec un(e) étudiant(e) de l’Université de Laval.

Mettre des efforts envers la création de partenariats avec des institutions universitaires pour encourager les ministères à inclure la foresterie urbaine dans leur curriculum. Un exemple récent est le nouveau programme de baccalauréat en foresterie urbaine de l’Université de la Colombie-Britannique.

Nous nous préparons à mettre en œuvre la 12e Conférence canadienne sur la forêt urbaine à Laval au Québec cet automne.

Les membres du réseau sont tenus au courant de toutes nos activités via notre liste de contacts. L’adhésion est gratuite; si vous n’êtes pas membre veuillez-vous inscrire à notre liste de distribution.