Vous l’avez sûrement remarqué depuis quelque temps déjà. Les taux d’humidité ont chuté, le chant des cigales a laissé la place au son des pluies battantes et d’un océan à l’autre, les Canadiens et les Canadiennes ont repris leurs rituels d’automne. On récolte les derniers fruits et légumes du potager, on ressort nos chaussettes en laine lorsque les matins sont frisquets ou on s’étonne comme chaque année avec nos collègues : « Je n’arrive pas à croire que l’été soit déjà fini! »… Aucun doute, l’automne est là!

Chez Arbres Canada, la fin de l’été, qui varie selon la région, marque la transition d’une saison de plantation à une autre. Plus précisément, l’arrivée de l’automne correspond au début de la deuxième saison de plantation de l’année! La Journée nationale de l’arbre et la Semaine nationale de l’arbre et des forêts ont donné l’occasion de planter des arbres en septembre, mais c’est tout au long de la saison que nous travaillons fort pour aider nos municipalités et collectivités partenaires partout au pays à mettre des arbres en terre.

Y a-t-il une différence entre les plantations de l’automne et du printemps?

Une saison est-elle meilleure que l’autre? Pour être honnête, il est bien plus important de prêter attention aux conditions environnementales spécifiques de votre région qu’au mois affiché sur votre calendrier. Où que vous soyez et quelle que soit l’espèce que vous souhaitez planter, deux critères principaux vous permettront de déterminer s’il s’agit du bon moment.

1. La température du sol. Le premier facteur est la température du sol : elle doit toujours être égale ou supérieure à 10 °C. Habituellement, lorsque la température du sol est plus élevée que la température de l’air, au lieu d’utiliser son énergie pour produire des feuilles, l’arbre se concentre sur le développement des racines et le stockage des nutriments, des étapes importantes après la transplantation. Cela correspond à la période de l’année après la chute des feuilles à l’automne et avant que les bourgeons apparaissent au printemps.

2. La disponibilité de l’eau. Le deuxième facteur à prendre en compte est la quantité d’eau disponible. Il s’agit d’un élément essentiel tout au long de l’année qui détermine souvent si les jeunes arbres pourront se remettre du choc de la transplantation et s’établir pleinement sur leur nouveau site. Que ce soit grâce à des précipitations naturelles ou à un arrosage manuel, les arbres pourront pousser bien plus facilement s’ils reçoivent un apport en eau régulier au cours des premières années. L’un des avantages liés à la plantation à l’automne est la disponibilité prochaine d’eau provenant de la fonte des neiges et de la glace au printemps. Une fois fondue, cette eau peut nourrir les arbres immédiatement après leur période de dormance.

Cet automne ou au printemps prochain, nous sommes là pour vous guider dans vos projets de plantation d’arbres. Vous êtes prêt à apprendre? Pour commencer, consultez notre Guide de plantation d’arbres étape par étape ou regardez notre série de vidéos didactiques!

Au nom d’Arbres Canada, nous vous souhaitons à toutes et à tous une saison de plantation active, sécuritaire et réussie! N’hésitez pas à partager vos témoignages et vos photos de plantation sur les médias sociaux en mentionnant @TreeCanada dans vos publications.

Bonne plantation!

 

 

Sources consultées :

https://www.treesaregood.org/treeowner/plantingatree/fbclid/iwar217el_6opabcw54tnfu53uqhcgd-nvx2ok_ilp670mhz-_8o6jgfrgji4

Sutton, R. F. 1984. Bare-root planting season options. Chron. 60(6): 328–334

Day, S.D., Dickinson, S.B., Wiseman, P.E., Harris, J.R., 2010a. Tree root ecology in the urban environment and implications for a sustainable rhizosphere. Arboriculture and Urban Forestry 36, 193–205