fbpx

Les destructeurs des arbres : Longicorne asiatique


Retourner à la page principale de notre ressource des destructeurs des arbres ici :
Ressource Les destructeurs des arbres →

Nom

  • Nom français : Longicorne asiatique
  • Autres noms : Capricorne asiatique
  • Nom latin (scientifique) : Anoplophora glabripennis

Type de menace

150x150 insects

Historique au Canada

  • Ce ravageur est arrivé assez récemment en Amérique du Nord : Brooklyn (1996), Chicago (1998) et New Jersey (2002).
  • Cet insecte a probablement été transporté dans une caisse à claire-voie en bois de l’Asie jusqu’en Amérique du Nord.
  • En 2003, on a observé que ce coléoptère attaquait des arbres dans la région de Toronto.
  • L’ACIA a déclaré le longicorne éradiqué an avril 2013 après cinq ans de résultats d’enquêtes négatifs dans la zone de quarantaine. La seconde infestation a été découverte en août 2013 à Mississauga et à Toronto. Cette infestation fait l’objet d’une éradication active

Biologie

  • Les coléoptères adultes peuvent mesurer jusqu’à 35 mm (1,4 po) de long, sans compter les antennes rayées blanches et noires qui sont plus longues que le corps.
  • Les larves matures sont blanchâtres et mesurent 50 mm (2 po) de long.
  • Les larves et les coléoptères adultes attaquent les feuillus.
  • Les adultes émergent généralement pendant l’été et se nourrissent de rameaux et de feuilles.
  • Les œufs sont déposés sur les rameaux, le tronc ou les racines et les larves sortent une ou deux semaines plus tard.
  • Les larves se nourrissent de tissus vivants en creusant des tunnels sous l’écorce des branches et du tronc.
  • Ce coléoptère a un cycle de vie d’un à deux ans et peut passer l’hiver sous forme d’œuf, de larve, de nymphe (pupe) ou d’insecte adulte.

Répercussions sur les arbres

Que peut-on faire pour contrôler ce destructeur des arbres ?

  • Il faut identifier le plus tôt possible et éliminer agressivement les arbres infectés pour empêcher la propagation de cet insecte.
  • Il faut bien surveiller les zones adjacentes à celles qui ont été infectées par cet insecte pour prévenir une nouvelle infestation.
  • Dans la plupart des cas, tous les arbres situés dans une vaste zone entourant un site d’infestation sont enlevés et détruits.
  • Le bois, le matériel de pépinière ou des parties d’arbres vulnérables peuvent ne pas être enlevés de la zone entourant un site d’infestation s’ils ont été traités pour détruire cet insecte.
  • Cet insecte n’a aucun prédateur naturel connu.
  • Un insecticide a été utilisé aux États-Unis pour vaporiser des arbres situés dans la zone entourant un site d’infestation afin de réduire les risques de propagation mais aucun insecticide de ce genre n’a été homologué à cette fin au Canada jusqu’à date.

Galerie de photos :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être tenu au courant.