fbpx

Les destructeurs des arbres

Quelles sont les dangers des espèces envahissantes pour les arbres ? Cette ressource aborde certains des plus grands destructeurs des arbres au Canada.


Voir nos autres ressources ici :
Ressources Arbres Canada →

Qu’est-ce que je dois savoir ?

Qu’est-ce qu’une espèce envahissante ?

Une espèce envahissante est une plante, un animal ou une maladie originaire d’une autre région qui endommage son nouvel habitat ou détruit les espèces locales. L’espèce envahissante se reproduit rapidement, se propage à grande échelle et tolère des conditions diverses. Les espèces envahissantes sont les plus nuisibles lorsqu’elles sont placées dans une région qui ne renferme aucun des prédateurs naturels qui assurent leur contrôle dans leur habitat original. Le déplacement d’espèces envahissantes est presque toujours causé par des activités humaines.

Comment les espèces envahissantes détruisent-elles les arbres ?

Les maladies et les insectes détruisent les arbres directement en bloquant ou en dévorant les tissus végétaux servant au transport de l’eau et des éléments nutritifs. Les vignes peuvent physiquement étouffer les arbres et les gaules, les empêchant d’absorber la lumière du soleil et les éléments nutritifs. D’autres plantes et arbustes envahissants peuvent entraver la croissance des gaules et des semis. D’autres encore libèrent des éléments toxiques dans le sol.

Pourquoi ceci est-il important ?

  • Les espèces envahissantes sont le deuxième plus gros danger pour la biodiversité, après la perte d’habitat.
  • Les arbres fournissent un habitat à une vaste gamme de plantes fleuries et d’espèces fauniques.
  • Du point de vue économique, les arbres fournissent des produits forestiers et des possibilités touristiques qui jouent un rôle important dans l’économie globale.
  • La lutte contre les espèces envahissantes peut être très dispendieuse.

Quelles sont les voies d’accès communes pour les espèces envahissantes ?

Fréquemment, les espèces envahissantes apparaissent d’abord dans des zones urbaines ou à proximité de celles-ci, ou à d’autres points d’entrée. Les caisses en bois par exemple contiennent souvent des insectes exotiques. Des envois de matériel de pépinière peuvent introduire une nouvelle plante ou maladie, tout comme le transport de fruits et légumes qui peuvent porter des maladies. Le déplacement de bois de chauffage peut introduire des insectes ou des maladies et même les êtres humains et les animaux familiers peuvent être responsables d’un transfert accidentel de graines.

Les destructeurs des arbres voyagent

Avec une augmentation du commerce international, il y a de plus en plus de nouvelles espèces qui se retrouvent dans une nouvelle région. La plupart des espèces envahissantes prospèrent dans des habitats perturbés, comme ceux que l’on retrouve dans des zones en cours d’urbanisation. De plus, les zones faisant l’objet de coupe et d’éclaircissement forestiers peuvent rendre les arbres restants plus vulnérables aux espèces envahissantes. Une fois établies, la plupart des espèces envahissantes sont très difficiles à éliminer. Les vastes forêts canadiennes, spécialement celles qui se trouvent à proximité des régions urbaines, sont menacées par les mêmes facteurs que dans le reste du monde.

Les Canadiens devraient être informés sur les espèces envahissantes

Une détection précoce alloue un peu plus de temps pour contrôler la propagation de l’espèce envahissante (comme le conducteur de chariot élévateur à fourche d’un entrepôt de la région de Toronto qui a observé le premier longicorne asiatique en Ontario et qui a permis aux organismes ontariens d’intervenir et de contrôler l’introduction de cet insecte). Une connaissance des voies d’accès communes permet de réduire les infestations d’espèces envahissantes (p. ex. les vendeurs de bois de chauffage devraient savoir qu’il ne faut pas déplacer des bûches de frêne provenant de zones infestées par l’agrile du frêne et les propriétaires qui ont des arbres souffrant de la maladie de l’orme hollandaise devraient enlever et détruire ces arbres le plus rapidement possible).

Qu’est-ce que je peux faire pour aider à combattre les espèces envahissantes ?

Vous pouvez utiliser l’outil ci-dessous pour rechercher les espèces envahissantes connues au Canada et nous aider à identifier et empêcher ces épidémies dans votre région.

D’une manière générale, il y a trois (3) catégories d’espèces envahissantes qui menacent les arbres du Canada

#1. Insectes

150x150 insects

Longicorne asiatique
(Anoplophora glabripennis)

Longicorne brun de l’épinette
(Tetropium fuscum)

Agrile du frêne
(Agrilus planipennis)

Spongieuse européenne
(Lymantria dispar dispar)

Dendroctone du pin ponderosa
(Dendroctonus ponderosae)

Guêpe perce-bois
(Sirex Woodwasp)
(Sirex noctilio)

#2. Maladies

150x150 diseases

Chancre du noyer cendré
(Sirococcus clavigignenti-juglandacearum)

Chancre du châtaignier
(Cryphonectria parasitica)

Maladie hollandaise de l’orme
(Ophiostoma ulmi)
(Ceratocystis ulmi)

Rouille vésiculeuse du pin blanc
(Cronartium ribicola)

#3. Plantes

150x150 plants

Robinier faux-acacia
(Robinia pseudoacacia)

Grande chélidoine
(Chelidonium majus)

Nerprun cathartique
(Rhamnus cathartica)

Dompte-venin de Russie
(Cynanchum rossicum)
(Vincetoxicum rossicum)

Lierre
(Hedera helix)

Alliaire Officinale
(Alliaria petiolata)
(A. officinalis)

Nerprun Bourdaine
(Rhamnus frangula)
(Frangula alnus)

Renouée du Japon
(Fallopia japonica)
(Polygonum cuspidatum)

Érable de Norvège
(Acer platanoides)

Pervenche Mineure
(Vinca minor)

Genêt à balais
(Cytisus scoparius)

Caragana arborescent
(Caragana arborescens)

Chèvrefeuille de Tartarie
(Lonicera tatarica)

Mûrier blanc
(Morus alba)

Peuplier blanc
(Populus alba)