fbpx
Vancouver urban trees

Recueil des meilleures pratiques de gestion des forêts urbaines

Chapitre 22. Valeur économique/Évaluation des arbres


Pour revenir à la page d’accueil du recueil, cliquez sur le lien suivant :
Recueil des meilleures pratiques de gestion des forêts urbaines →

Valeur économique/Évaluation des arbres

Les forêts urbaines offrent des bienfaits économiques, comme une valeur accrue des propriétés, un impact positif sur les préférences des consommateurs dans le domaine de l’immobilier ainsi qu’une réduction des coûts énergétiques en fournissant de l’ombre aux édifices et à la chaussée, et en diminuant la température environnante. Selon un rapport des Services économiques TD de 2014, les forêts urbaines d’Halifax, de Montréal, de Vancouver et de Toronto représentaient une valeur combinée de 42 milliards de dollars et rapportaient 330 millions de dollars en bienfaits environnementaux chaque année. Cette étude démontrait par ailleurs que pour chaque dollar dépensé dans l’entretien des arbres, entre 1,88 $ et 12,70 $ selon la ville étaient récupérés en bienfaits. Ces valeurs sont sous-estimées puisqu’elles ne prennent pas en compte le tourisme, les activités récréatives ou l’impact sur la valeur des propriétés. En conclusion, ce rapport indiquait que les principaux bienfaits économiques des forêts urbaines comprenaient la réduction des eaux de ruissellement et de l’érosion, l’amélioration de la qualité de l’air, les économies d’énergie et la séquestration de carbone.

Il y a plusieurs raisons pour évaluer la valeur des arbres. Des méthodes d’évaluation ont été élaborées et mises en œuvre, ce qui prouve que les arbres ont une valeur monétaire importante. Le processus d’évaluation de la valeur des arbres sur le terrain peut prendre du temps afin de bien tenir compte de tous les attributs mesurables. Ce processus comprend souvent le prélèvement d’échantillons, la prise de mesures et de photos, des entrevues avec les voisins et l’évaluation de l’environnement. Pour déterminer la valeur d’un arbre, il faut porter attention à l’essence, aux conditions physiques (cicatrices, dommages causés par des tempêtes, dommages causés par des insectes ou des maladies, etc.) et aux facteurs d’emplacement. On peut trouver ces critères sur des listes d’arbres établis. Des formations à l’évaluation des arbres sont également dispensées par des organismes tels qu’Arboriculture Canada.

Pour estimer la valeur d’une forêt urbaine, on peut évaluer sa structure (y compris le couvert forestier, la composition des espèces et leur âge) ainsi que la valeur de ses bienfaits (stockage et séquestration de carbone, amélioration de la qualité de l’air et modération de l’effet d’îlot thermique). Les outils d’évaluation des forêts urbaines regroupent la détection à distance (par exemple, la technologie LiDAR), des techniques basées sur le sol (le prélèvement d’échantillons, des projets de sciences participatives, etc.), les analyses spatiales (SIG, Google Maps…) et les analyses de données (par exemple, iTree) (Hotte, Nesbitt, Barron, Cowan et Cheng, 2015).

Outils permettant d’évaluer les bienfaits économiques de la foresterie urbaine :

Ressources bibliographiques :

Alexander, C. et DePratto, B. (2014). La valeur des forêts urbaines au Canada. Étude spéciale – Services économiques TD (en français). Repéré à https://www.td.com/francais/document/PDF/economics/special/UrbanForestsInCanadianCities_FR.pdf

Alexander, C. et McDonald, C. (2014). Forêts urbaines : la valeur des arbres de la ville de Toronto. Étude spéciale – Services économiques TD (en français). Repéré à https://www.td.com/francais/document/PDF/economics/special/UrbanForests_fr.pdf

Council of Tree and Landscape Appraisers. (2000). Guide for Plant Appraisal, Ninth Edition.

Farr, K. (2017). Résumés de recherche – Évolution des concepts et politiques en matière de forêts urbaines au Canada. Ressources naturelles Canada (en français). https://horizons.gc.ca/fr/contenu/r%C3%A9sum%C3%A9s-de-recherche-%C3%A9volution-des-concepts-et-politiques-en-mati%C3%A8re-de-for%C3%AAts-urbaines-au

Hotte, N., Nesbitt, L., Barron, S., Cowan, J. et Cheng, Z. C. (2015). The Social and Economic Values of Canada’s Urban Forests: A National Synthesis. UBC Faculty of Forestry and Canadian Forest Service. http://urbanforestry.sites.olt.ubc.ca/files/2016/09/The-Social-and-Economic-Values-of-Canada%E2%80%99s-Urban-Forests-A-National-Synthesis-2015.pdf

Navigation

Rejoignez le plus grand réseau de professionnels de la foresterie urbaine au Canada