fbpx
Vancouver urban trees

Recueil des meilleures pratiques de gestion des forêts urbaines

Chapitre 16. Espèces de plantes envahissantes


Pour revenir à la page d’accueil du recueil, cliquez sur le lien suivant :
Recueil des meilleures pratiques de gestion des forêts urbaines →

Espèces de plantes envahissantes

Des espèces de plantes envahissantes peuvent supplanter des espèces végétales indigènes et n’avoir aucun prédateur naturel au Canada. En l’absence de mesures de contrôle naturel, comme des insectes et des maladies, les espèces envahissantes peuvent avoir une croissance agressive et monopoliser de vastes surfaces en faisant concurrence aux arbres indigènes (émission de produits chimiques toxiques et accaparement de la lumière et des éléments nutritifs). Un autre risque vise la possibilité que des espèces envahissantes s’hybrident avec la végétation indigène et éliminent à terme les souches génétiques indigènes. Les espèces étrangères et envahissantes peuvent modifier le fonctionnement des écosystèmes de façon importante si des pratiques de gestion efficaces ne sont pas mises en œuvre. Elles peuvent être transportées dans les zones urbaines par les véhicules, le vent ou l’eau, sur des animaux de compagnie ou encore être plantées volontairement dans les jardins.

Les gouvernements, les organismes sans but lucratif, les entités régionales et les autorités de conservation peuvent élaborer des plans stratégiques de gestion des plantes envahissantes afin de les éradiquer ou d’empêcher leur propagation en zone urbaine. Par exemple, le plan de gestion stratégique de la Ville de Calgary comprend de nombreuses mesures : anticipation de la détection et des réactions, recherche et développement de nouvelles stratégies d’éradication, inventaires, prévention et sensibilisation de la collectivité et gestion intégrée des mauvaises herbes par l’utilisation de méthodes de contrôle biologiques, chimiques et culturelles afin d’éliminer les espèces envahissantes prioritaires ou d’empêcher leur propagation. Les gouvernements peuvent par ailleurs introduire des règlements sur le contrôle des mauvaises herbes interdisant des plantes en particulier.

Ressources en ligne canadiennes :

Lois et règlements relatifs aux mauvaises herbes et aux plantes envahissantes au Canada :

Ressources bibliographiques :

Francis, R. A. et Chadwick, M. A. (2015). Urban Invasions: non-native and invasive species in cities. Geography, 100(3), 144-151. Repéré à https://search.proquest.com/openview/73beff42ad6fb41f7bae64d8c0e434ba/1?pq-origsite=gscholar&cbl=42255

Hawthorne, T. L., Elmore, V., Strong, A., Bennett-Martin, P., Finnie, J., Parkman, J., . . . Reed, J. (2014). Mapping non-native invasive species and accessibility in an urban forest: A case study of participatory mapping and citizen science in Atlanta, Georgia. Applied Geography, 56, 187-198. https://doi.org/10.1016/j.apgeog.2014.10.005

McMillen, H., Campbell, L. K. et Svendsen, E. S. (2018). Weighing values and risks of beloved invasive species: The case of the survivor tree and conflict management in urban green infrastructure. Urban Forestry & Urban Greening. https://doi.org/10.1016/j.ufug.2018.06.023

Navigation

Rejoignez le plus grand réseau de professionnels de la foresterie urbaine au Canada