fbpx

Les arbres officiels au Canada :

Territoires du Nord-Ouest — Mélèze laricin (Larix Laricina)


Retourner à la page principale de notre ressource des arbres officiels au Canada ici :
Les arbres officiels au Canada →

Territoires du Nord-Ouest

Résineux décidu d’une taille petite à moyenne, dressé et ayant un fût droit et une cime étroite et pyramidale. L’un des quelques conifères à perdre ses épines à chaque automne. Atteint une hauteur de 15 et 20 m et un diamètre de 30 à 40 cm. Les aiguilles, plates sur le dessus et carinifères sur le dessous, longues de 2 à 5 cm, vivent en grappes de 15 à 60. À l’automne, elles deviennent jaune doré et tombent. Les cônes mûrs ovoïdes et d’un brun pâle mesurent 1-2 cm de longueur. L’écorce grise des arbres jeunes devient brun rouge et écaillée en vieillissant. On trouve fréquemment cet arbre dans les tourbières et les marécages. En général, il ne sert pas à l’aménagement paysager.

Le Mélèze laricin a un bois au cœur grossier, d’un brun jaunâtre à brun roux ; l’aubier est blanchâtre et étroit. Étant donné qu’il est lourd, durable et résistant à la pourriture, il sert à fabriquer : pieux, poteaux, bois de mine et traverses de chemin de fer. Moins utilisé dans la fabrication de : bois d’œuvre, combustible et bois à pâte, boîtes, caisses et seaux. Dans l’Arctique, les tiges des jeunes mélèzes servent à fabriquer : patins de traîneaux à chiens, membrures et pièges à poissons. Les branches servent aussi dans la fabrication d’appelants pour canards et oies sauvages. Les Autochtones utilisent les racines pour le cordage, le bois pour les fûts de flèches et l’écorce à des fins médicinales.

Répandu presque tout au long de la partie nord du continent : de Terre-Neuve/Labrador jusqu’au Nord du Yukon; en direction sud et nord-est dans la Colombie-Britannique et la partie centrale de l’Alberta; vers le sud jusqu’au Sud-Est du Minnesota et du Wisconsin; dans le Nord-Est de l’Illinois ainsi que vers l’est jusqu’en Nouvelle-Angleterre.

Mélèze laricin (Larix laricina)